Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Enquête sur les pratiques d'analgésie après thoracotomie - 01/01/04

Doi : 10.1016/j.annfar.2004.05.017 

M.  Solier,  N.  Liu,  M.  Fischler * *Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif. - Évaluer qualitativement et quantitativement les méthodes d'analgésie postopératoire après thoracotomie.

Méthodes. - Questionnaire adressé à l'ensemble des médecins anesthésistes-réanimateurs responsables des structures françaises pratiquant régulièrement des actes de chirurgie pulmonaire (34 centres hospitaliers universitaires, 37 centres hospitaliers généraux et 60 établissements privés à but lucratif).

Résultats. - L'analyse des questionnaires n'a porté que sur ceux provenant des CHU (taux de réponse de 85 %) et des établissements privés à but lucratif (60 %). L'auto-administration de morphine par voie i.v., l'analgésie péridurale thoracique et la rachianalgésie sont les techniques d'analgésie les plus fréquemment proposées. L'analgésie péridurale thoracique est proposée aux opérés dans 77 % des établissements privés à but lucratif et dans 55 % des CHU (NS). Auto-administration de morphine et rachianalgésie sont réalisées aussi fréquemment dans les CHU et les établissements privés à but lucratif ; l'analgésie péridurale thoracique est réalisée dans 52,5 % des établissements privés à but lucratif et 25 % des CHU (NS). L'analyse des pratiques de l'analgésie péridurale thoracique et de la rachianalgésie montre notamment le non-respect des recommandations de prudence quant à l'administration préopératoire d'anticoagulant dans 15 à 20 % des centres. Seuls 6 (dans les CHU) à 18 % (dans les établissements privés à but lucratif) des opérés bénéficiant d'une analgésie péridurale thoracique sont hospitalisés à l'étage d'hospitalisation. L'analgésie péridurale thoracique est poursuivie en règle plus de 48 heures mais les opérés bénéficient d'une analgésie péridurale thoracique de plus longue durée dans les CHU que dans les établissements privés à but lucratif.

Conclusion. - L'auto-administration de morphine par voie i.v. et l'analgésie péridurale thoracique sont les techniques d'analgésie les plus réalisées après thoracotomie pour chirurgie pulmonaire. Dans ce dernier cas, la plupart des centres choisissent de maintenir les patients dans un secteur d'hospitalisation avec un haut niveau de surveillance.

Mots clés  : Analgésie ; Enquête ; Thoracotomie.

Abstract

Objective. - To estimate qualitatively and quantitatively analgesic methods used after thoracotomy.

Methods. - Postal questionnaire addressed to all French public (34 academic institutions, 37 public hospitals) and private hospitals (60), which routinely perform pulmonary surgery.

Results. - Analysis of the questionnaires related only to those coming from academic institutions (rate of response of 85%) and from private hospitals (60%). Intravenous patient-controlled analgesia, thoracic epidural analgesia and intrathecal analgesia are the most frequently suggested techniques of analgesia. Thoracic epidural analgesia is more frequently suggested in private hospitals than in academic institutions (77% vs. 55%, NS). There is no significant difference between academic institutions and private hospitals regarding the practised analgesic technique. Analysis of the practices of thoracic epidural analgesia and of intrathecal analgesia in particular showed limited impact of guidelines concerning preoperative administration of anticoagulants in 15-20% of the centres. Only six (in the academic institutions) to 18% (in the private hospitals) of the patients receiving thoracic epidural analgesia were hospitalised in a surgical ward. Thoracic epidural analgesia is continued generally for more than 48 h; there is however a significant difference between centres since epidural analgesia is continued longer in academic institutions than in private hospitals.

Conclusion. - Intravenous patient-controlled analgesia and thoracic epidural analgesia are the most commonly analgesic techniques used after thoracotomy for pulmonary surgery. In the latter case, most centres choose to maintain these patients in high dependency units.

Mots clés  : Analgesia ; Practice ; Thoracotomy.

Plan



© 2004  Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 23 - N° 7

P. 681-688 - juillet 2004 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.