Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Rupture de la rate et anticoagulant - 01/01/04

Doi : 10.1016/j.annfar.2004.04.018 

R.  Badaoui * ,  K.  Chebboubi,  J.  Delmas,  S.  Jakobina,  Y.  Mahjoub,  M.  Riboulot*Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 3
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La rupture spontanée de la rate associée à un traitement anticoagulant par antivitamine K est une entité rare. Souvent un traumatisme minime passé inaperçu en est responsable. Nous rapportons un cas de rupture splénique chez un patient traité par antivitamine K. Le diagnostic doit être fait en urgence. Le tableau clinique est parfois trompeur car les symptômes peuvent évoquer un choc cardiogénique ou un infarctus myocardique en raison des antécédents cardiaques de ces patients. L'échographie abdominale et la tomodensitométrie confirment le diagnostic. La splénectomie après antagonisation de l'anticoagulant est le plus souvent nécessaire.

Mots clés  : Rupture splénique ; Splénectomie ; Anticoagulant.

Abstract

Splenic rupture associated with anticoagulant therapy is a rare entity. We report a case of spontaneous splenic rupture in a 62-year-old man who was treated by acenocoumarol orally after an aortic-valve replacement. Unrecognised, minor trauma may lead to splenic haemorrhage in patients receiving anticoagulant therapy. The symptoms and signs may mimic those of acute myocardial infarction and cardiogenic shock. Early diagnosis is essential. Reversal of the anticoagulant and emergent splenectomy are the treatments of choice.

Mots clés  : Spleen rupture ; Anticoagulation ; Splenectomy.

Plan



© 2004  Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 23 - N° 7

P. 748-750 - juillet 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Paralysie hypokaliémique révélant une hyperthyroïdie
  • O. Eve, J.-L. Soubirou, L. Crevon, J.-Y. Martinez, J. Escarment
| Article suivant Article suivant
  • Chirurgie de la fosse postérieure en décubitus dorsal modifié : faisabilité et intérêt
  • J.-P. Graftieaux, F. Littré, P. Gomis, J.-M. Malinovsky

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.