Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Proposition d’une classification des techniques chirurgicales de cure de prolapsus (pelvic organ prolapse-surgical technique [POP-ST]) avec mise en place d’une prothèse par voie transvaginale - 28/10/10

Doi : 10.1016/j.jgyn.2010.06.005 
P. Mourtialon a, , b, c , E. Delorme a, S. Douvier a, P. Mares d, P. Sagot a, b, c, R. de Tayrac d
a Service de gynécologie-obstétrique, médecine fœtale et reproduction humaine, CHU de Dijon, rue Pr Marion, BP 77908, 21079, Dijon cedex, France 
b Inserm EA 4184, centre d’épidémiologie de populations (CEP), 21000 Dijon, France 
c Faculté de médecine de Dijon, université de Bourgogne, 21000 Dijon, France 
d Service de gynécologie-obstétrique, CHU Carémeau, place du Professeur-Robert-Debré, 30009 Nîmes cedex, France 

Auteur correspondant. Service de gynécologie-obstétrique, médecine foetale et reproduction humaine, CHU de Dijon, rue Pr Marion, BP 77908, 21079 Dijon cedex, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But

Le but de ce travail était de proposer une classification des techniques chirurgicales de cures de prolapsus par voie basse utilisant des renforts prothétiques et d’en rapporter l’évaluation réalisée auprès de chirurgiens impliqués dans la prise en charge chirurgicale des patientes.

Méthodes

Une revue de la littérature a été réalisée en recherchant tous les articles rapportant une technique novatrice de prise en charge chirurgicale des patientes avec utilisation de renforts prothétiques par voie vaginale. La classification a été réalisée à partir des descriptions retrouvées puis évaluées par questionnaires remplis par les chirurgiens.

Résultats

La classification tient compte de toutes les techniques aujourd’hui proposées et permet d’en intégrer de nouvelles. Parmi les chirurgiens, 56,5 % (13/23) trouvent que la pelvic organ prolapse-surgical technique (POP-ST) est adaptée pour rendre compte de la réalité et de la variété des techniques et 60,8 % (14/23) seraient prêts à l’utiliser au quotidien.

Conclusion

Établir une classification regroupant toutes les techniques expose au risque final d’un outil trop complexe pour une utilisation courante. La simplifier la rendrait plus utilisable mais limiterait le caractère exhaustif et évolutif. Seuls 23 chirurgiens ont retourné le questionnaire. Un échantillon plus large serait souhaitable. La POP-ST est la première classification de ce type. Nous pensons qu’elle permettrait d’apprécier les nouvelles techniques, de mieux comprendre les complications.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

The aim of this study was to propose a classification of surgical techniques for treatment of prolapse by vaginal route using prosthetic reinforcements and to relate the evaluation of surgeons involved in the care of surgical patients.

Methods

A literature review was conducted searching for all articles relating novel technique of surgical management of patients with use of prosthetic reinforcements vaginally. The classification was made from descriptions found and then assessed by questionnaires filled out by surgeons.

Results

The classification takes account of all the techniques available today and can integrate new. Among the surgeons, 56.5% (13/23) found that the POP-ST is adapted to reflect the reality and variety of techniques and 60.8% (14/23) will be ready for daily use.

Conclusion

A classification covering all the techniques put them at risk of a final tool too complex for routine use. The simplification would make it more usable but limited the comprehensiveness and evolutionary. Only 23 surgeons returned the questionnaire. A larger sample would be desirable. The POP-ST is the first classification of this type. We believe that it would assess the new techniques to better understand the complications.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Prolapsus urogénital, Prothèses, Classification, Chirurgie vaginale, Revue

Keywords : Pelvic organ prolapse, Transvaginal mesh, Classification, Vaginal surgery, Review


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 39 - N° 7

P. 537-548 - novembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Transplantation hépatique et grossesse
  • A.-C. Goarin, L. Homer
| Article suivant Article suivant
  • Coût de l’interruption volontaire de grossesse pour un établissement public de santé en France : enjeux et problématique d’une activité mal déclarée
  • J.-F. Betala Belinga, A. Valence, A. Zaccabri, J. Fresson

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.