Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Images de la paranoïa : Buñuel et Polanski - 17/11/10

Doi : 10.1016/j.evopsy.2010.09.003 
Damien Guyonnet
Chargé d’enseignement et doctorant en psychopathologie et psychanalyse, laboratoire CRPMS (centre de recherches psychanalyse, médecine et société), UFR sciences humaines cliniques (SHC), université Paris-Diderot Paris-7, 26, rue de Paradis, 75480 Paris cedex10, France 

Auteur correspondant. Psychologue clinicien, psychanalyste, 152, rue de la Convention, 75015 Paris, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Dans l’histoire du cinéma, deux grands cinéastes par deux films majeurs ont su traiter de manière aussi passionnante que rigoureuse de la clinique de la paranoïa. Luis Buñuel dans El (Tourments) en 1952 dresse le portrait très précis d’un paranoïaque jaloux et procédurier. En 1976, Roman Polanski, dans Le locataire, filme quant à lui l’enfer d’un sujet persécuté par ses voisins et qui petit à petit se transforme en femme. Nous montrerons comment ces deux œuvres cinématographiques rendent compte, chacune à leur manière, de la position subjective du paranoïaque qui est celle de l’accusateur afin de s’extraire d’une position d’ordure, d’humilié, en somme de déchet que lui assigne l’Autre. Ainsi avons-nous un rendu précis de l’état d’urgence dans lequel le sujet délirant est plongé et une description dans le menu détail de la montée progressive de l’angoisse qui l’amène à la nécessité impérieuse de commettre un sacrifice. Nous conclurons sur l’issue différente du délire de chacun des personnages, en soulignant l’originalité de Polanski qui introduit la question du passage à l’acte suicidaire dans la paranoïa.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

In the history of cinema, two major directors, in two important films, have succeeded in treating the clinic of paranoia in an exciting and rigorous way. Luis Buñuel in El (This Strange Passion) from 1952 delivers a very precise portrayal of a jealous and litigious paranoiac. Roman Polanski’s 1967 The Tenant is a subject’s descent into hell: a subject persecuted by his neighbours who slowly transforms into a woman. We will show how these two cinematographic works give an account, each in their own way, of the paranoiac’s subjective position, that of the accuser, so as to extract the position of a trash object, a humiliated man, in short, a waste object, this being the position he is assigned by the Other. Thus we have a precise account of the state of urgency the delusional subject is plunged into, and a description in fine detail of the progressive rise of anxiety that leads to the pressing necessity for a sacrifice. We shall conclude with the different outcome of the delusion for each of the characters, underlining the originality of Polanski who introduces the question of the passage à l’acte in paranoia.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Paranoïa, Cinéma, Objet, Jalousie, Féminin

Keywords : Paranoia, Cinema, Waste object, Jealousy, Féminisation


Plan


 Toute référence à cet article doit porter mention : Guyonnet D. Images de la paranoïa: Buñuel et Polanski. Evol psychiatr 2010; 75 (4).


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 4

P. 597-606 - octobre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La psychiatrie à l’ère des modèles
  • Cyrille Deloro
| Article suivant Article suivant
  • Les lombalgies chroniques : symptôme ou pas symptôme ?
  • Patrick Martin-Mattera, François Garnier, Jean-François Huez, Vincent Benoist

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.