Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La notion de handicap psychique comme analyseur des mots de la psychiatrie - 18/11/10

Doi : 10.1016/j.amp.2010.09.014 
J.-J. Bonamour du Tartre
Unité de jour de psychiatrie du secteur 6 des Yvelines, 30, rue du Maréchal Galliéni, 78100 Saint-Germain-en-Laye, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 3
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’évolution des mœurs et de la législation depuis une dizaine d’années a introduit une levée de l’inhibition à parler des affections psychiatriques et à utiliser des termes techniques ou assimilés. La relation clinique montre malgré tout qu’il est souvent bien illusoire de penser que des mots, quels qu’ils soient, pourraient en quelque sorte neutraliser la violence psychique que comporte notamment la notion de psychose, ce qui met le thérapeute au long cours dans l’embarras avec une insistance redondante. La notion de handicap psychique peut bien représenter un progrès sur certains plans, elle n’en demeure pas moins un concept « hostile » pour la plupart des patients, en tant qu’elle vient entamer un vœu d’intégrité psychique toujours âprement défendu.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The evolution of manners and the legislation for about ten years has introduced a lifting of inhibition to speaking about the psychiatric affections and using technical or comparable terms. The clinical relation shows that it is often illusory to think that words, whatever they are, could to some extent neutralize the psychic violence which in particular the concept of psychosis comprises, which puts the therapist at the long course in the embarrassment with a redundant insistence. The concept of psychic handicap can represent a progress on certain plans, it does not remain about it less one “hostile” concept for most patients, as it comes to start a psychic wish of integrity always bitterly defended.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Handicap psychique, Relation clinique

Keywords : Clinical relation, Psychic handicap


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 168 - N° 10

P. 776-778 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Index
| Article suivant Article suivant
  • Le groupe de grands-parents, une approche familiale du handicap
  • J. Laviolle

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.