Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Exploration de la cavité utérine dans le bilan d’infertilité : quel examen choisir ? - 23/11/10

Doi : 10.1016/j.jgyn.2010.08.004 
Y. Ait Benkaddour a, , A. Gervaise b, H. Fernandez b
a Service de gynécologie-obstétrique A, pôle Mère-Enfant, CHU de Marrakech, faculté de médecine, université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc 
b Service de gynécologie-obstétrique, hôpital Bicêtre, AP–HP, 94275 Le Kremlin-Bicêtre, France 

Auteur correspondant. BP 20171, Allal fassi, Marrakech 40000, Maroc.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Les infertilités d’origine exclusivement utérine représentent 2 à 3 % des infertilités, cependant, les lésions intra-utérines sont beaucoup plus fréquentes chez les femmes infertiles (40–50 %). Ces lésions peuvent interférer avec la fertilité spontanée ou retentir sur les résultats de l’assistance médicale à la procréation (AMP). Leur diagnostic et leur traitement sont l’un des objectifs principaux du bilan d’infertilité. Les examens classiques pour cette exploration restent l’échographie et l’hystérosalpingographie qui permettent aussi l’évaluation des trompes. L’hystérosonographie est un examen émergeant qui prend de plus en plus de place dans l’exploration utérine, elle a l’avantage de la rapidité, le faible coût et l’exploration concomitante du myomètre. L’hystéroscopie constitue actuellement l’examen de référence pour le diagnostic des lésions intra-utérines. Cependant, le bénéfice de l’hystéroscopie comme examen de première intention dans l’exploration de la cavité utérine dans le bilan initial d’infertilité demeure incertain. La réalisation de l’hystéroscopie avant toute tentative de fécondation in vitro (FIV) est une indication potentielle mais ne peut être considérée comme un standard, faute d’évidence scientifique. La seule indication consensuelle de l’hystéroscopie reste les échecs répétés d’implantation après FIV et permet d’améliorer les taux de grossesse.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Uterine factors represent only 2 to 3 % of infertility, but intra-uterine lesions are much more common in infertile women (40–50 %). These lesions can interfere with spontaneous fertility and can compromise pregnancy rates in assisted reproduction. Exploration of the uterine cavity is actually one of the basic explorations in infertility workup. Classically, hysterosalpingography and transvaginal sonography are most communally used for this purpose. Hysteroscopy, with the development and miniaturization of equipment, is currently simple, outpatient cost-effective exploration and it is considered the gold standard for diagnosis of intrauterine lesions. However, the benefit of the systematic use of hysteroscopy in the initial assessment of infertility remains unclear and the exploration of the uterine cavity in the initial assessment of infertility should be based on hysterosalpingography or hysterosonography. Systematic hysteroscopy before IVF is widely accepted practice that is supposed to improve pregnancy rates but still lacks scientific evidence. After repeated implantation failure in IVF cycles, uterine cavity should be reevaluated by hysteroscopy and this practice has been demonstrated to improve pregnancy rates.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Infertilité, Cavité utérine, Hystérosalpingographie, Hystéroscopie, Procréation médicalement assistée

Keywords : Infertility, Uterine cavity, Hysterosalpingography, Hysteroscopy, Assisted reproduction


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 39 - N° 8

P. 606-613 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Apports de la perfusion ex vivo du cotylédon humain dans l’étude du passage placentaire des médicaments
  • P.-F. Ceccaldi, L. Mandelbrot, R. Farinotti, F. Forestier, S. Gil
| Article suivant Article suivant
  • Résultats fonctionnels de la chirurgie de l’incontinence urinaire à l’effort par bandelette sous-urétrale par voie rétropubienne et transobturatrice
  • C. Trichot, D. Salet-Lizee, P. Descamps, B. Deval, C. Hocke, B. Fatton, R. de Tayrac, K. Desseaux, J. Leveque, P.-L. Giacalone, H. Fernandez, X. Deffieux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.