Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L'anastomose colorectale mécanique : résultats après résection antérieure du rectum pour cancer - 01/01/04

Doi : 10.1016/j.anchir.2004.07.009 
C. Brigand, S. Rohr, C. Meyer
Service de chirurgie générale et digestive, hôpital de Hautepierre, avenue Molière, 67098 Strasbourg cedex, France 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif. - L'anastomose transsuturaire facilite le rétablissement de la continuité digestive au fond du pelvis, mais représente une anastomose à risque. Le but de l'étude était l'évaluation de ce risque en termes de résultats immédiats et de récidive tumorale dans le cadre du traitement des cancers du rectum.

Patients et méthode. - Les dossiers de 301 patients opérés consécutivement selon cette technique entre 1980 et 2000 ont été analysés rétrospectivement afin d'analyser les indications opératoires, l'intervention et les complications peropératoires, les complications postopératoires immédiates et le taux de récidive.

Résultats. - Parmi les 301 patients (192 hommes et 109 femmes), d'un age médian de 66 ans, seuls 19 (6,3 %) ont été opérés en urgence pour occlusion. Il s'agissait d'un adénocarcinome du rectum situé dans le haut rectum dans 132 cas (43,8 %), dans le moyen rectum dans 141 cas (46,8 %) et dans le bas rectum dans 19 cas (9,4 %). Une radiothérapie préopératoire était réalisée dans 148 cas (49 %), avec une dose de 30 Grays (Gy) entre 1987 et 1996, de 39 Gy ensuite et de 45 Gy dans 12 cas. À partir de 1990, 113 patients ont eu une chimiothérapie adjuvante pour des tumeurs de stade III et IV et quelques cas particuliers de stade II. La résection laissait une marge de sécurité sous la tumeur de moins de 2 cm dans 59 cas (19,6 %) et l'anastomose siégeait à 5 cm et moins de la marge anale dans 178 cas (59 %). Une stomie de dérivation était associée dans 39 cas (13 %). Un défaut de l'anastomose était noté pendant l'intervention dans 18 cas (6 %) et 23 fistules sont survenues dans les suites opératoires (7,6 %), significativement associées au niveau de l'anastomose par rapport à la marge anale (p = 0,0009). La mortalité hospitalière était de 8 cas (2,6 %). Les sténoses étaient rares : 11 cas (3,6 %), significativement associées à la réalisation d'une radiothérapie préopératoire (p = 0,02). Le taux de récidive locale était de 12 % (37 cas) dans un délai médian de 16 mois, essentiellement lié au stade initial du cancer (p = 0,004).

Conclusion. - L'anastomose transsuturaire colorectale après résection antérieure du rectum pour cancer est une technique sûre avec un faible taux de complication et de récidive tumorale, le traitement chirurgical s'inscrivant dans le cadre d'une prise en charge multimodale du cancer.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective. - Stapled end to end anastomosis makes the restoration of digestive continuity at the level of lower pelvis easier, but carries a certain risk. The aim of this report was to evaluate this risk in terms of immediate results and tumor recurrence after surgery for rectal cancer.

Patients and methods. - The data of 301 patients operated on following this technique between 1980 and 2000 have been reviewed in order to analyse the tumor characteristics, the operation and associated complications, the immediate postoperative complications and recurrence rate.

Results. - Among the 301 patients (192 males and 109 females) with median age of 66 years, 19 (6,3%) received an emergency operation due to bowel obstruction. The rectal adenocarcinoma was located in the upper rectum in 132 cases (43,8%), in the middle rectum in 141 cases (46,8%) and in the lower rectum in 19 cases (9,4%).

Preoperative radiotherapy was carried out in 148 cases (49%): between 1987 and 1996 with a dose of 30 Grays (Gy), later increased to 39 Gy and 45 Gy in 12 cases. From 1990, 113 patients have received adjuvant chemotherapy for stage III and IV tumors and in some position cases for stage II tumor. The excision left a safety margin under the tumor of less than 2 cm in 59 cases (19,6%), and the anastomosis was located at 5 cm or less from the anal verge in 178 cases (59%). Primary defunctioning stoma was formed in 39 cases (13%). An anastomotic defect was observed during the operation in 18 cases (6%) and 26 fistulas occured postoperatively (7,6%), significantly related to the location of the anastomosis with regard to the anal verge (P = 0,0009). The hospital mortality was 8 cases (2,6%). Cases of stenosis were uncommon : 11 cases (3,6%), significantly associated with preoperative radiotherapy (P =0,02). The local recurrence rate was 12% (37 cases) in a median time delay of 16 months, essentially related to the tumor stage (P = 0,004) and the considered period (P = 0,001).

Conclusion. - Stapled end-to-end colorectal anastomosis after excision of rectum for cancer is a reliable technique with a low rate of complication and tumor recurrence, when the surgical procedure is included in the curative therapy management of cancer.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer du rectum, Anastomose mécanique, Fistule anastomotique, Sténose, Récidive

Keywords : Rectal cancer, Stapled anastomosis, Anastomosis leak, Stenosis, Recurrence


Plan


© 2004  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 129 - N° 8

P. 427-432 - octobre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Métastases intestinales des cancers de la sphère oropharyngée
  • P. Guillem, A. Brygo, C. Assila, A. Dabrowski
| Article suivant Article suivant
  • Diagnostic d'une douleur de la fosse iliaque droite chez une femme jeune
  • A. Alves, C. Vons, K. Slim

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.