Médecine

Paramédical

Autres domaines


Remplacement prothétique total de la trapézométacarpienne au moyen de la prothèse ARPE dans le traitement de la rhizarthrose : notre expérience à court terme dans une série personnelle de 63 cas consécutifs - 01/01/04

Doi : 10.1016/j.main.2004.08.001 
J.P. Brutus , L. Kinnen
Centre de chirurgie de la main et de microchirurgie, SOS. Main Bruxelles, clinique du Parc-Léopold, 38, rue Froissart, 1040 Bruxelles, Belgique 

*Auteur correspondant. 544, Clarendon street, 13210, Syracuse, New York, États-Unis.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction. - Nous avons revu et présentons les résultats du traitement de la rhizarthrose par remplacement prothétique utilisant la prothèse ARPE à court terme.

Matériel et méthodes. - Cent dix-huit patients ont été opérés dans le département entre juin 1999 et juin 2003, par le même chirurgien. Soixante-trois de ces patients présentaient un recul d'au moins six mois et constituent la population de cette étude rétrospective. Nous avons évalué les résultats cliniques tels la douleur, la force de la pince pouce-index, la mobilité et la satisfaction des patients. La survenue de complications cliniques ou radiologiques a été recherchée.

Résultats. - Le résultat de cette chirurgie est remarquable pour la douleur, la mobilité et la force. La récupération fut jugée rapide. Le taux de satisfaction des patients fut très élevé. La complication la plus fréquente fut la luxation de l'implant dans six cas. Un descellement de l'implant a été objectivé pour trois cas.

Discussion. - Les résultats fonctionnels de ce type d'arthroplastie sont excellents. Nous considérons que cette technique peut être supérieure à la trapézectomie pour la rapidité de la récupération (pas de rééducation nécessaire) ainsi que pour la force de prise pollicidigitale. Les complications les plus fréquentes ont une solution chirurgicale relativement simple. La trapézectomie reste possible grâce au raccourcissement osseux minimal du premier métacarpien.

Conclusion. - L'arthoplastie ARPE peut être considérée comme un excellent traitement de la rhizarthrose. Un recul plus long est nécessaire pour juger du comportement à long terme de l'implant.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction. - We have reviewed the short-term results of the ARPE arthroplasty of the first carpometacarpal joint for osteoarthritis of the thumb.

Material and methods. - One hundred and eighteen patients have been operated on in our department between June 1999 and June 2003, by the same surgeon. Sixty-three of these patients had been followed for a minimum of six months and were included in this retrospective study. We have evaluated functional results as pain, key-pinch, mobility and patient satisfaction. The occurrence of complications was investigated.

Results. - The results of this procedure were found to be excellent for pain, mobility and strength. Recovery was judged fast and patient satisfaction was high. The most frequent complication was implant luxation in six cases. Implant loosening was seen in three.

Discussion. - Functional results of this type of arthroplasty are excellent. We consider it to be superior to trapeziectomy for recovery (rehabilitation is unnecessary) and strength.

Most common complications have a relatively simple surgical solution.

Trapeziectomy remains possible thanks to a minimal shortening of the metacarpal bone.

Conclusion. - The ARPE arthroplasty can be considered as a good surgical option for treatment of thumb osteoarthritis. A longer follow up is necessary to predict the long-term behaviour of the prosthesis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Rhizarthrose, Prothèse ARPE, Arthroplastie trapézométacarpienne

Keywords : Thumb osteoarthritis, ARPE prothesis, Implant and trapeziometacarpal joint arthroplasty


Plan


© 2004  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 23 - N° 5

P. 224-228 - octobre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mains de « blast » : stratégie thérapeutique
  • B. Coulet, F. Lacombe, P.A. Daussin, M. Chammas
| Article suivant Article suivant
  • La main de Jaccoud. À propos de 41 mains opérées
  • J.Y. Alnot, P. Liverneaux, F. Welby

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.