Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

O012 - Effet de la prise de glutamine sur le métabolisme du glucose chez l’enfant atteint de dystrophie de Duchenne - 07/12/10

Doi : NUCLI-12-2010-24-S1-0985-0562-101019-201005306 

G Letellier [1],

E Mok [1],

C Alberti [2],

A De Luca [3],

F Gottrand [4],

J-M Cuisset [5],

A Denjean [6],

D Darmaun [7],

R* Hankard [1]

Voir les affiliations

Résumé

Introduction et But de l’étude. – La glutamine (GLN), acide amine produit dans le muscle, est un substrat néoglucogénique et stimule la sécrétion d’insuline chez l’adulte. La dystrophie de Duchenne (DD) est une maladie héréditaire, liée à l’X, rare, à l’origine d’une perte de masse musculaire progressive et profonde. L’effet de la GLN sur le métabolisme du glucose et sa régulation n’ont jamais été étudiés dans la DD.

Matériel et Méthodes. – La glycémie et l’insuline à jeun ont été mesurées avant et après 4 mois de prise orale de GLN (0,5 g/kg/j) ou placebo comme objectif secondaire d’un essai randomisé en cross over chez 30 enfants atteints de DD [1]. Dans une deuxième étude nous avons mesuré ces mêmes paramètres ainsi que le flux de glucose par une perfusion continue et bolus de D-[6,6-2D]glucose et la concentration plasmatique de GLN chez 6 enfants atteints de DD qui recevaient dans un même temps un apport oral continu de GLN pendant 5 h (0,5 g/kg/j) [2]. Le HOMA a été calculé comme index de sensibilité à l’insuline.

Résultats. – Dans l’étude randomisée le HOMA basal était corrélé positivement avec l’âge (r = 0,51, p = 0,007). Nous n’avons observé aucun effet traitement ni ordre sur le HOMA ou la concentration d’insuline après 4 mois de supplémentation orale en glutamine. Dans la deuxième étude, la concentration plasmatique de glutamine augmentait (804 ± 85 vs 481 ± 16, p < 0,01) comme la concentration plasmatique d’insuline (10,42 ± 2,54 vs 7,32 ± 1,86, p = 0,05) sans effet sur le flux ou la concentration et le HOMA.

Conclusion. – La prise orale de glutamine stimule la sécrétion d’insuline et pourrait être médiée par la concentration plasmatique de glutamine. L’insulinémie à jeun et le HOMA pourraient constituer des biomarqueurs quantifiés de la progression de la DD utiles en clinique mais aussi dans l’évaluation de nouvelles stratégies thérapeutiques.




© 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° S1

P. 21 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • O011 - Étude des taux plasmatique de phtalates chez les enfants en nutrition parentérale cyclique
  • N* Kambia, T Dine, B Gressier, M Luyckx, C Brunet, D Guimber, D Turck, F Gottrand, L Michaud
| Article suivant Article suivant
  • O013 - Analyse du signal intracellulaire leptinergique de l’hypothalamus de rat soumis à un retard de croissance intra-utérin
  • P* Parnet, B Coupé, I Grit, D Darmaun

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.