Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

O020 - Population âgée et carence en vitamine D : augmentation de la fragilité ? - 07/12/10

Doi : NUCLI-12-2010-24-S1-0985-0562-101019-201005394 

L* Wauquier [1],

L Decorte [2],

R Karmali [2],

K Van Puyvelde [3],

I Beyer [3]

Voir les affiliations

Résumé

Introduction et But de l’étude. – Les effets osseux d’une carence en vitamine D sont bien connus. Récemment des effets sur les performances physiques [1], les chutes et la cognition [2] ont été décrits de même que des récepteurs dans d’autres organes, tels le cerveau [3]. Une majorité de patients gériatriques est carencée en vitamine D et les taux requis de 25 (OH) vitamine D ont été récemment revus à la hausse avec un taux optimal entre 30 et 60 ng/ml [4]. Le Score Hospitalier d’Évaluation du Risque de Perte d’Autonomie (SHERPA [5]) indique le profil gériatrique et la fragilité du patient basé sur cinq facteurs (âge, chute, performance [activités instrumentales de la vie journalière AIVJ], état cognitif [mini mental state examination MMSE] et évaluation subjective de l’état de santé).

L’objectif de cette étude a été d’évaluer dans une cohorte de patients gériatriques si les associations décrites étaient retrouvées avec les items individuels du SHERPA et s’il existait une corrélation avec le profil gériatrique tel que détecté par le résultat global de cette échelle.

Matériel et Méthodes. – Inclusion prospective de tous les patients âgés de plus de 65 ans et hospitalisés via les urgences au sein d’un service de gériatrie aigu d’un hôpital universitaire durant l’année 2006. Un score SHERPA et une biologie contenant un dosage de 25 (OH) vit D et de PTH intacte ont été réalisés dans les 72 heures après l’admission.

Résultats. – Un SHERPA était réalisable chez 299 patients. 92,6 % des patients présentaient un taux de vit D < 30 ng/ml. Seulement 13,8 % des patients venant d’une maison de repos et 4,5 % des patients venant du domicile (p < 0,01) présentaient des taux plasmatiques > 30 ng/mL. 24,7 % des personnes vivant en maison de repos reçoivent des suppléments de vitamine D contre seulement 12,9 % pour celles vivant au domicile (p < 0,05). Il existe une corrélation positive entre le score SHERPA et le taux de vitamine D (p < 0,05). Aucune corrélation n’a été retrouvée entre le taux de vitamine D et chaque item du score SHERPA, sauf pour l’échelle de Lawton dichotomique (1 = indépendant et 0 = dépendant pour l’activité) avec laquelle on observe une corrélation négative (p < 0,05).

Conclusion. – La carence en vitamine D (< 30 ng/mL) reste extrêmement fréquente chez les patients âgés admis en gériatrie. Elle est plus fréquente chez les patients plus autonomes venant du domicile et chez les patients moins fragiles selon le SHERPA, que chez les patients institutionnalisés où la carence semble plus régulièrement dépistée et traitée. La prescription de suppléments reste largement insuffisante dans les deux populations. Nous n’avons pas retrouvé de corrélation avec le risque de chutes (présent en cas d’ATCD de chute), ni avec les troubles cognitifs tels qu’évalués par le MMSE.




© 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° S1

P. 31 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • O019 - Un régime obésogène riche en oléate améliore la sensibilité à l’insuline et restaure la synthèse protéique musculaire postprandiale chez le rat âgé
  • N* Tardif, J Salles, C Guillet, C Boue-Vaysse, J-F Landrier, I Mothe-Satney, C Giraudet, V Patrac, P Rousset, J Bertrand-Michel, C Migné, Y Boirie, S Walrand
| Article suivant Article suivant
  • O021 - La dénutrition en hébergement pour personnes âgées
  • MS* Ferry, J Vetel, N Maubourget, P Blin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.