Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

O032 - L’activation post-prandiale du noyau accumbens, région du cerveau impliquée dans l’hédonisme, est réduite par un régime hyperprotéique chez le rat - 07/12/10

Doi : NUCLI-12-2010-24-S1-0985-0562-101019-201005472 

C* Chaumontet [1],

I1 Dobreva [1],

N1 Darcel [1],

D1 Tomé [1],

G1 Fromentin [1]

Voir les affiliations

Résumé

Introduction et But de l’étude. – L’ingestion d’un régime hyperprotéique entraîne chez le rat une dépression de la prise alimentaire. Les mécanismes responsables de cet effet anorexigène des protéines sont encore mal élucidés mais la moindre valeur hédonique des protéines pourrait jouer un rôle clé dans ces processus. L’hédonisme, qui repose sur le système dopaminergique de la récompense comprend 3 composantes, le « wanting » ou composante motivationnelle, le « liking » qui intervient dans la notion de plaisir et qui met en jeu le neurotransmetteur GABA et les opiacés, et l’apprentissage. Le noyau accumbens (NAcc), situé dans la partie frontale du cerveau, est le pivot de cette modulation hédonique. L’objectif de ce travail a été d’étudier les niveaux d’activation dans cette région chez le rat nourri en régime hyperprotéique ainsi que l’impact d’un tel régime sur l’expression des récepteurs du GABA, des opiacés et de la dopamine.

Matériel et Méthodes. – Deux expériences ont été conduites chez le rat adulte mâle Wistar pour étudier l’effet d’un repas hyperprotéique (HP 55 % d’énergie sous forme de protéines) ou normoprotéique (NP 14 % d’énergie sous forme de protéines) administré pendant 2 jours ou l’effet du régime donné pendant 15 jours. Pour chaque expérience, deux séries d’animaux ont été utilisées pour mesurer l’activation du NAcc par marquage par immunofluorescence de c-fos (protéine marqueur d’activation neuronale) après avoir fixé les animaux au formaldéhyde et effectué des coupes du cerveau au cryostat. Dans une autre série d’expérience, nous avons prélevé le noyau accumbens (NAcc) et étudié par PCR en temps réel l’expression des ARNm codant les récepteurs GABA (GABA R1, GAbAR-2 et GABA – R3), les récepteurs aux opiacés (DOR, KOR et MOR) et les récepteurs à la dopamine (DR2 et DR3)

Résultats. – Le gain de poids des animaux recevant un repas HP pendant 2 jours est diminué de 30 % par rapport aux animaux en repas NP. Les animaux nourris à long terme en HP ont un poids inférieur aux animaux NP (– 25 %) avec une prise alimentaire significativement diminuée comparée aux animaux nourris en NP (– 20 %). Le marquage de la protéine c-fos dans le NAcc est significativement diminué chez les animaux nourris 15 jours en régime HP (– 50 %) comparativement aux rats nourris 15 jours en HP. En ce qui concerne l’expression des gènes une augmentation du récepteur aux opiacés (KOR) est observée. Pour les animaux nourris avec un repas HP on observe une tendance à la diminution du marquage de cfos et l’expression du récepteur D2 à la dopamine est augmentée

Conclusion. – Ces résultats montrent que l’effet anorexigène des protéines serait associé à une diminution de l’activation post-prandiale du NAcc, région importante pour la régulation de l’hédonisme. Les protéines dont la faible palatabilité est reconnue seraient susceptibles d’inhiber les réseaux du « liking » du NAcc en agissant indirectement sur les noyaux NPY et POMC du noyau arqué de l’hypothalamus en charge du contrôle de la faim. Les mécanismes sous-jacents sont complexes et leur compréhension nécessite d’étudier plus en détail les voies et neuromédiateurs impliqués via notamment le suivi de l’expression de récepteurs à ces neurotransmetteurs.




© 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° S1

P. 37 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • O031 - Les adultes français de 20 à 39 ans ont des faibles niveaux de restriction alimentaire, de désinhibition et de faim d’après le Three-Factor Eating Questionnaire
  • A* Lesdéma, G Fromentin, A Arlotti, S Vinoy, J Delarue, D Tomé, A Marsset-Baglieri
| Article suivant Article suivant
  • O033 - Les acides gras n-3 du régime modulent la prise alimentaire mais aussi la neurotrophine Brain-derived neurotrophic factor plasmatique chez le porc en croissance
  • B Félix, C Tardivel, J* Mourot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.