Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

O043 - Anomalies métaboliques et géniques impliquées dans le processus de vieillissement - 07/12/10

Doi : NUCLI-12-2010-24-S1-0985-0562-101019-201005483 

M* Pflieger [1],

S Lambert Porcheron [1],

C Debard [2],

E Kesse Guyot [3],

S Hercberg [3],

H Vidal [2],

M Laville [1]

Voir les affiliations

Résumé

Introduction et But de l’étude. – Le vieillissement s’accompagne d’anomalies métaboliques et fonctionnelles qui conduisent à des altérations de la santé. Notre étude a porté sur le suivi de la cohorte SUVIMAX dont les sujets avaient bénéficié d’un bilan de vieillissement. Ce bilan a permis d’évaluer la qualité du vieillissement en testant les fonctions cognitives et motrices des sujets. Le but de notre étude était de comparer l’état métabolique de sujets caractérisés par un vieillissement réussi (Groupe A) à des sujets caractérisés par un vieillissement à problème (Groupe B). Par ailleurs, nous souhaitions étudier s’il existait des différences, entre les groupes, d’expressions musculaires des sirtuins, famille de protéines impliquée dans la longévité et le contrôle de l’homéostasie du métabolisme cellulaire.

Matériel et Méthodes. – Chaque volontaire a passé une journée d’exploration métabolique au Centre de Recherche en Nutrition Humaine. Nous avons sélectionné 26 volontaires, hommes et femmes, indemnes de pathologie. Onze sujets appartenaient au groupe A et 15 sujets au groupe B. La journée d’exploration comprenait des mesures anthropométriques, une biopsie musculaire, des mesures de calorimétrie indirecte et un clamp euglycémique hyperinsulinique. L’analyse de l’expression génique de certains gènes cibles du métabolisme cellulaire et des sirtuins au sein des biopsies musculaires a été effectuée par PCR quantitative.

Résultats. – Les groupes de sujets sont comparables sur l’ensemble des critères à l’inclusion sauf sur l’âge (A : 64,7 ± 1,0 ans vs B : 68,6 ± 1,1 ans/p = 0,019), cette différence a donc été prise en compte pour l’analyse des résultats. Les données du clamp euglycémique hyperinsulinique montrent une différence de sensibilité à l’insuline, les sujets du groupe A ont une M-Value supérieure à ceux du groupe B (B : 7,4 ± 0,6 mg/kg.min–1 vs A : 8,1 ± 0,8 mg/kg.min–1/p = 0,011). L’étude de l’oxydation des substrats met en évidence un défaut d’oxydation lipidique chez les sujets du groupe B à jeun (A : 0,94 ± 0,08 vs B : 0,70 ± 0,06/p = 0,029) non retrouvée lors du clamp (p = 0,095). Aucune différence significative dans l’oxydation des glucides n’a été retrouvée entre les groupes. Cependant, on observe un défaut du devenir non oxydatif du glucose dans le groupe B (A : 5,5 ± 0,6 mg/kg.min–1 vs B : 4,7 ± 0,5 mg/kg.min–1/p = 0,005). L’analyse des gènes cibles du métabolisme a montré une différence d’expression de la Carnitine Palmitoyltransférase 1 musculaire, CPT1 (A : 549 ± 113 vs B : 174 ± 26/p = 0,030). Enfin, l’analyse de l’expression des 7 isoformes des sirtuins montre que Sirt2 (p = 0,045) et Sirt6 (p = 0,001) sont plus exprimées dans le groupe B.

Conclusion. – Malgré l’absence de pathologie, un mauvais score de vieillissement est associé à d’importantes anomalies métaboliques. On retrouve une diminution de la sensibilité à l’insuline avec une diminution de la synthèse de glycogène ainsi qu’une diminution de l’oxydation lipidique à jeun associée à une altération de l’expression génique de la CPT1. Le rôle des anomalies d’expression génique des sirtuins dans la qualité du vieillissement nécessitera d’autres études.


Plan



© 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° S1

P. 42-43 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • O042 - Impact de la nutrition parentérale sur l’incidence des infections liées aux cathéters veineux centraux chez les patients traités pour cancer digestif
  • A* Toure, P Cassier, D Péré-Vergé, C Lombard-Bohas, J-C Souquet, P Vanhems, C Chambrier
| Article suivant Article suivant
  • O044 - Une supplémentation en leucine suite à une atrophie induite par une immobilisation par plâtrage chez le rat âgé améliore le métabolisme protéique musculaire mais n’améliore que faiblement la récupération de masse musculaire
  • H* Magne, I Savary-Auzeloux, E Vazeille, D A Attaix, L Combaret, D Dardevet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.