Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

P002 - Enquête sur le mode alimentaire du personnel de nuit au sein d’un hôpital - 07/12/10

Doi : NUCLI-12-2010-24-S1-0985-0562-101019-201005498 

C* Berthier [1],

J Lenczicki [1],

F Gras [1],

H Kherbouche [1],

C Dagon [1],

C Szekely [1]

Voir les affiliations

Résumé

Introduction et But de l’étude. – L’alimentation du personnel de nuit en milieu hospitalier est une thématique importante pour les différents acteurs concernés par la santé au travail. En effet, il est démontré que certaines situations de travail en horaires décalés peuvent favoriser l’apparition de pathologies nutritionnelles. L’objectif de l’enquête menée à l’hôpital Charles Richet était d’obtenir des informations sur le mode alimentaire du personnel de nuit, les effets ressentis sur l’état de santé et d’évaluer la demande en terme d’information nutritionnelle.

Matériel et Méthodes. – La population étudiée inclut l’ensemble de l’équipe de nuit d’un hôpital gériatrique de 472 lits, soit 75 agents : cadres de santé, infirmiers et aides-soignants. L’équipe diététique a distribué individuellement 60 questionnaires au moment de la prise de poste, ceci sur 2 nuits (correspondant aux 2 équipes). Une information sur les objectifs de ce questionnaire anonyme était ainsi donnée au moment de la distribution. Le taux de retour a été de 77 %.

Résultats. – L’équipe de nuit est aux ¾ féminine et 73 % des agents ont plus de 3 ans d’ancienneté dans cet horaire de travail. À noter également que 60 % ont entre 41 et 55 ans. Les collations équilibrées fournies par l’hôpital sont consommées à 74 %. Des collations complémentaires sont apportées de l’extérieur et elles sont majoritairement composées de laitages et/ou fruit. Les grignotages semblent peu fréquents la nuit (30 % des agents) et les aliments privilégiés sont : les crudités (50 %) et produits laitiers (58 %). On note peu de consommation déclarée augmentée en sucreries (25 %), tabac (7 %) et café. Concernant les repas pris en journée, 2 repas principaux sont maintenus dans 50 % des cas et 72 % des personnes prennent leur repas sur les tranches horaires 12-14 h et/ou 18-20 h. Pour ce qui est du lien avec la santé, 6 personnes sur 10 estiment avoir une alimentation perturbée, (16 % ressentent un manque d’appétit, 12 % ont développé des troubles digestifs) alors que 89 % pensent être habitués au travail de nuit. Enfin, 56 % déclarent avoir pris du poids (5 % ont perdu du poids). En conclusion, 8 personnes sur 10 se disent intéressées par des conseils diététiques.

Conclusion. – Il n’a pas été retrouvé de questionnaire de ce type dans la littérature, c’est la raison pour laquelle, il a été élaboré sur site. Les informations recueillies ont permis de confirmer certains points mais ont donné un éclairage nouveau par rapport à certaines idées reçues, par exemple concernant le grignotage en cours de nuit. L’alimentation du personnel de nuit de l’hôpital Charles Richet semble assez organisée pour ce qui est du rythme, de la qualité des repas et des collations avec une apparente volonté de maintenir un certain équilibre des repas pris en famille au cours de la journée. En revanche, le personnel ressent des effets négatifs du travail de nuit sur la santé et exprime le souhait de recevoir des conseils nutritionnels du service diététique. Ainsi, des sessions d’information/formation nutritionnelles vont être organisées pendant les horaires de nuit, en lien avec la médecine du travail. Une évaluation sera réalisée.


Plan



© 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° S1

P. 50-51 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P001 - Facteurs prédictifs et comportement alimentaire chez les enfants obèses scolarisés de la région de Tlemcen (Algérie)
  • M* Saker, H Merzouk, D Abdelkader Abid, N Mokhtari, S A Merzouk, S Baba Ahmed, C Tessier, M Narce
| Article suivant Article suivant
  • P003 - Histoire pondérale de 238 femmes souffrant d’anorexie mentale ou de boulimie
  • D J* Rigaud, MC Brindisi, H Pennacchio

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.