Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

P003 - Histoire pondérale de 238 femmes souffrant d’anorexie mentale ou de boulimie - 07/12/10

Doi : NUCLI-12-2010-24-S1-0985-0562-101019-201005499 

D J* Rigaud [1],

MC Brindisi [1],

H Pennacchio [2]

Voir les affiliations

Résumé

Introduction et But de l’étude. – L’anorexie mentale (AM) et la boulimie (B) sont 2 affections sévères et graves. L’AM existe sous 2 types, restrictif (AMR) et boulimique/vomisseur (AMB). Le but de cette étude était de comparer les antécédents (ATCD) de poids et de troubles alimentaires (TCA) chez 238 femmes adultes souffrant d’AM (n = 166) ou de B (n = 72) sévères et chroniques.

Matériel et Méthodes. – Ont été incluses toutes les patientes AM (75 AMR : âge : 34 + 10 ans, IMC : 13,6 + 1,7 kg/m2, 91 AMB : âge : 28 + 8 ans, IMC : 15,4 + 1,8 kg/m2) et les 72 patientes B (âge : 28 + 8 ans, IMC : 23,7 + 6,1 kg/m2) devant être hospitalisés. Un questionnaire (290 questions) était remis à l’admission et discuté avec le médecin : histoire du poids (poids min. et max. toute la vie, juste avant et depuis le TCA), TCA (grignotages, compulsions, restriction), activité sportive avant, activité physique et l’hyperactivité actuelles, changement de type de TCA, anxiété (Hamilton) et état dépressif (Beck). Statistiques : ANOVA et Student.

Résultats. – Les B avaient plus d’ATCD obésité (22 %) que les AMB (6 %) et les AMR (3 %). La courbe âge-IMC montrait une obésité et un surpoids chez 12 % et 24 % des B, contre seulement 8 % et 13 % des AMB et 3 % et 7 % des AMR (P < 0,01). L’IMC juste avant le TCA était de 25,6 + 4 (B), 21,5 + 3 (AMB) et 19,4 + 3 kg/m2 (AMR, P < 0,001). Un régime hypocalorique avait précédé le TCA chez 61 % des B, 74 % des AMB et 83 % des AMR (p < 0,05). Des ATCD de compulsions alimentaires étaient notés chez 28 % des B, 25 % des AMB et seulement 12 % des AMR (P < 0,05) et juste avant le TCA chez 40 % des B, 21 % des AMB et 11 % des AMR (P < 0,03). Une AMR avait précédée chez 47 % des B et 62 % des AMB. À l’inverse, l’AMR n’avait été précédée de B ou d’AMB que dans 3 % des cas (P < 0,001). Les ATCD d’investissement sportif étaient plus fréquent en cas d’AMR (16 %) que d’AMB (9 %) que de B (7 %) (P < 0,05). L’hyperactivité physique actuelle était allégée par 63 % des malades (NS) et constatée chez 25 % d’entre eux. Elle durait 2,2 + 0,8 h chez les B et 3,3 + 0,7 h chez les AM (P < 0,05). On notait des TOC, corrélés à l’anxiété et l’hyperactivité physique (r = 0,38), chez 48 % des B et 56 % des AM (NS). Les AM passaient plus de temps à leur TOC (2,5 + 0,7 h) que les B (1,9 + 0,6 h, P = 0,01).

Conclusion. – Les malades faisant des crises de boulimie (AMB et B) ont des ATCD différents des ceux des AMR : elles ont été plus souvent en surpoids ou obèses que les AM avant, ont eu plus souvent des ATCD de compulsions alimentaires, ont été moins souvent sportives ou physiques que les AM et ont été beaucoup plus souvent anorexiques que les anorexiques n’ont été boulimiques avant. L’hyperactivité physique est fréquente chez tous ces malades (25 % des patients) et est associée à l’anxiété et aux TOC.




© 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° S1

P. 51 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P002 - Enquête sur le mode alimentaire du personnel de nuit au sein d’un hôpital
  • C* Berthier, J Lenczicki, F Gras, H Kherbouche, C Dagon, C Szekely
| Article suivant Article suivant
  • P004 - Impact de l’information nutritionnelle sur les comportements alimentaires
  • A-E* Le Minous, P Gomez, J.-L Lambert, J Sins

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.