Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

P013 - Enquête sur la perception sensorielle des patients atteints d’un cancer en cours de traitement oncologique - 07/12/10

Doi : NUCLI-12-2010-24-S1-0985-0562-101019-201005509 

A* Vaille [1],

M Jarlier [2],

J Meuric [3],

B Poirée [4],

F Duces [5],

S Buzzo [6],

P Senesse [2]

Voir les affiliations

Résumé

Introduction et But de l’étude. – Le but était d’évaluer les perceptions sensorielles des patients atteints d’un cancer en cours de traitement oncologique. Ce travail a été réalisé en partenariat avec une industrie agro-alimentaire montpelliéraine (Clarelia). L’ensemble des CRLC a été sollicité pour participer à cette enquête.

Matériel et Méthodes. – Le projet a démarré en mars 2009. Un auto-questionnaire patient était adressé à tous les centres anticancéreux comprenant une évaluation des modifications sensorielles secondaires aux traitements et une appréciation des prises alimentaires (texture, volume…).

Parmi les 5 centres qui ont répondu à l’enquête, 255 question-naires ont été complétés. Les critères d’inclusion étaient : d’avoir des effets secondaires dus aux traitements et affectant l’alimentation, un score OMS ≤ 2 et être âgé de plus de 18 ans. L’analyse statistique a été réalisée à l’aide du logiciel STATA.

Résultats. – Les principales pathologies des patients étaient : 27 % de cancer du sein, 25 % de cancer digestif, 13 % de cancer des voies aérodigestives supérieures. Les patients étaient traités dans 71 % des cas par chimiothérapie, 10 % par radio-chimiothérapie et 9 % par chirurgie. L’âge médian était de 61 ans [22-89], avec 40 % d’homme. L’EVA des ingesta était < 6 dans 43 % des cas (n = 53).

Parmi les modifications sensorielles, il était noté dans 51 % des cas une sensation d’écœurement (n = 110), 39 % une sensation de plénitude (n = 83), 35 % une modification de l’odorat (n = 91), 25 % des brûlures oropharyngées (n = 54) et 14 % une modification du goût (n = 36).

Les patients prenaient 3 repas par jour dans 90 % des cas (n = 230), le plus apprécié étant le petit déjeuner (56 %). Ils préféraient manger salé (57 %, n = 147) et chaud (58 %, n = 149). Parmi les 72 % (n = 184) des patients qui n’avaient pas une alimentation « en morceau », la texture de l’alimentation relevait une importance particulière pour 46 % (n = 85).

Quand un plat était proposé, les caractéristiques qui stimulaient l’appétit étaient, par ordre d’importance : le goût, l’aspect, l’odeur, la présentation, la consistance et la quantité.

Pour la prise de collations, les patients préféraient dans 46 % des cas des liquides (n = 118) : 43 % préféraient le sucré et 42 % n’avaient aucune préférence entre le sucré et le salé.

Conclusion. – L’anorexie est fréquente en cours de traitement oncologique. La sensation d’écœurement est présente pour plus de la moitié des patients. Il est donc important d’adapter les plats à leur goût (plutôt salé et chaud) sans modifier l’aspect. Moins de 50 % des patients préfèrent les collations sous forme liquide (le sucré correspondant à la majorité).


Plan



© 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° S1

P. 55-56 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P012 - Effets de mélanges de fibres, de lipide et de protéine sur la satiété chez la souris
  • R* Rasoamanana, C Chaumontet, D Tomé, G Fromentin, N Darcel
| Article suivant Article suivant
  • P014 - Troubles du comportement alimentaire chez la femme obèse ménopausée
  • A Falfoul, I Gaigi, E Khadhraoui, N Khelifi, C* Amrouche, H Jamoussi, S Bhouri, S Blouza

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.