Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

P037 - L’insécurité alimentaire en France - 07/12/10

Doi : NUCLI-12-2010-24-S1-0985-0562-101019-201005533 

N* Darmon [1],

F Vieux [1],

A Bocquier [2],

S Lioret [3],

C Dubuisson [4],

F Caillavet [5]

Voir les affiliations

Résumé

Introduction et But de l’étude. – Aux USA et au Canada, la prévalence de l’insécurité alimentaire est régulièrement mesurée dans les enquêtes nationales à partir d’un questionnaire évaluant les difficultés ressenties vis-à-vis de l’accès à une alimentation satisfaisante sur le plan quantitatif et qualitatif, et ce pour des raisons financières. En Europe, en revanche les inégalités sociales en matière d’alimentation sont généralement mesurées à travers des indicateurs socio-économiques (revenu, niveau d’éducation, statut socioprofessionnel). Notre but était d’estimer la prévalence de l’insécurité alimentaire chez les adultes vivant en France, et d’étudier leurs consommations alimentaires et la qualité nutritionnelle de leur alimentation.

Matériel et Méthodes. – Les données d’un échantillon représentatif d’adultes âgés de 18 à 79 ans (n = 2 624) ayant participé à l’enquête INCA 2 (Individuelle nationale sur les consommations alimentaires) conduite en 2006-2007 ont été utilisées. Les adultes vivant dans un foyer en situation d’insécurité alimentaire pour raisons financières (IA) ont été identifiés avec le USDA Food Insufficiency Indicator. Ceux en situation de sécurité alimentaire (SA) ont été répartis en 4 classes de revenu par unité de consommation (de SA1, le plus faible niveau de revenu, à SA4, le niveau de revenu le plus élevé). Les revenus non déclarés ont été estimés par imputation de données manquantes. Les consommations alimentaires et la qualité nutritionnelle, estimée par le Mean Adequacy Ratio (MAR, en % d’adéquation) pour 20 nutriments positifs, le Mean Excess Ratio (MER, en % d’excès) pour 3 nutriments négatifs et la Densité Energétique (DE, en kcal/100 g) de l’alimentation ont ensuite été comparées entre les 5 classes (IA, SA1 à 4).

Résultats. – Douze pour cent des adultes vivent en France dans un foyer en situation d’insécurité alimentaire pour raisons financières. Le tableau montre que les personnes en IA ont la plus faible consommation de fruits et légumes (FL), de produits laitiers (PL) et de poisson (P), et la plus forte consommation de produits sucrés (PS), et présentent les plus mauvais indicateurs de qualité nutritionnelle : MER et DE élevés, faible MAR.

Les apports énergétiques ne sont pas significativement différents. Les moyennes sont ajustées pour l’âge, le sexe. n = 1 918 adultes normodéclarant leurs apports énergétiques.

Conclusion. – Ces résultats témoignent de l’intérêt de suivre un indicateur d’insécurité alimentaire et de l’intégrer aux indicateurs de pauvreté et d’exclusion habituellement étudiés, comme cela est déjà le cas dans d’autres pays occidentaux.


Plan



© 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° S1

P. 66-67 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P036 - Composition corporelle des étudiants algériens
  • R* Karoune, I Bouldjadj, C C Mekhancha-Dahel, N Bahchachi, L Yagoubi-Benatallah, D-E Mekhancha
| Article suivant Article suivant
  • P038 - Tous les aliments ont leur place dans une alimentation équilibrée, mais pour respecter les recommandations nutritionnelles il faut augmenter la part des aliments de bon profil nutritionnel et diminuer celle des aliments de mauvais profil
  • M Maillot, F Vieux, A Drewnowski, N* Darmon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.