Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

P048 - Effets d’une supplémentation en citrulline sur un modèle animal de retard de croissance intra-utérin - 07/12/10

Doi : NUCLI-12-2010-24-S1-0985-0562-101019-201005289 

A* Bourdon [1],

C Nowak [2],

N Winer [2],

P Parnet [1],

D Darmaun [1]

Voir les affiliations

Résumé

Introduction et But de l’étude. – Le retard de croissance intra-utérin (RCIU), défini par un poids de naissance < 10e percentile, est une pathologie obstétricale fréquente (> 30 000 bébés par an en France), et expose non seulement à une mortalité et une morbitité périnatale accrue, mais aussi à un risque plus élevé de maladies chroniques (obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires) à l’âge adulte. La citrulline est un acide aminé non incorporé dans les protéines dont l’effet anabolisant sur le métabolisme protéique musculaire a été mis en évidence dans des modèles de dénutrition-renutrition chez le rat (syndrome du grêle court, vieillissement). Par ailleurs, c’est un précurseur d’arginine, acide aminé indispensable au développement foetal et seule source du monoxyde d’azote (NO), qui régule la circulation foeto-placentaire. Le but de cette étude était de déterminer si une supplémentation en citrulline pendant la gestation permettait d’atténuer ou de prévenir le retard de croissance intra-utérin induit par restriction des apports protéiques chez la rate gestante.

Matériel et Méthodes. – Dès le début de la gestation, des rates Sprague-Dawley âgées ont été soumises soit à un régime normoprotéique (20 % de protéines) soit à un régime isocalorique hypoprotéique (4 % de protéines) accompagné ou non, à partir du 8e jour, d’une supplémentation isoazotée en citrulline, en arginine ou en un mélange d’acides aminés. Les consommations des mères en aliments et boissons ont été suivies tout au long de la gestation. Au 21e jour, les fœtus et placentas ont été extraits par césarienne et pesés.

Résultats. – La restriction protéique maternelle a entraîné 1) une réduction de la prise de poids des mères au cours de la gestation, que le régime soit supplémenté ou non en acides aminés (45 ± 17 g vs 154 ± 27 g) ; et 2) une réduction (– 29 %) du poids du fœtus et du placenta par rapport au groupe témoin. La supplémentation en citrulline, arginine ou en acides aminés non essentiels a augmenté le poids fœtal par rapport au groupe RCIU non supplémenté (Tableau 1). Seule la citrulline a induit une augmentation du ratio (poids fœtus : placenta) par rapport au groupe RCIU non supplémenté, pouvant suggérer une meilleure efficacité placentaire.

Conclusion. – La citrulline, mais aussi l’arginine et un mélange d’acides aminés augmentent de façon modeste mais significative la croissance de fœtus dénutris in utero. Des analyses complémentaires sont en cours pour déterminer si cet effet implique une amélioration du transfert materno-fœtal des acides aminés et/ou de la synthèse protéique fœtale, ou de la production de NO.


Plan



© 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° S1

P. 71-72 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P047 - Les carences maternelles en vitamines B9 et 12 sont associées à une cardiomyopathie hypertrophique chez le nouveau-né
  • S* Pooya, M Moreno-Garcia, J-M Alberto, P Brachet, Y Malthierry, J-L Guéant, R-M Guéant-Rodriguez
| Article suivant Article suivant
  • P049 - Les lipides laitiers en alimentation infantile : intérêt de la matière grasse laitière pour la restauration des valeurs du DHA cérébral chez le jeune rat déficient en omega 3
  • B Delplanque, Q DU, J C Martin, N Pages, S Van der Geest, P Le Ruyet, D Dripois

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.