Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

P085 - La carence en zinc : une complication fréquente et sous-estimée après chirurgie bariatrique - 07/12/10

Doi : NUCLI-12-2010-24-S1-0985-0562-101019-201005330 

A* Sallé [1],

D Demarsy [1],

B Lelièvre [2],

A L Poirier [3],

P Topart [4],

G Guilloteau [1],

G Bécouarn [4],

V Rohmer [1]

Voir les affiliations

Résumé

Introduction et But de l’étude. – La carence en zinc fait partie des complications nutritionnelles après chirurgie bariatrique. Son incidence est sous-estimée. L’objectif de cette étude était de suivre l’évolution du zinc plasmatique et du statut nutritionnel avant (M0) puis 6, 12, et 24 mois (M6, M12, M24) après by-pass gastrique (BP), sleeve gastrectomy (SG) et diversion bilio-pancréatique avec duodenal switch (DS) lors d’une prise en charge multidisciplinaire standardisée.

Matériel et Méthodes. – Nous avons analysé rétrospectivement les données de 324 patients obèses morbides (IMC moyen 46,2 ± 7,3 kg/m2). En fonction du délai entre la chirurgie et l’analyse, notre cohorte comptait 272 patients à M6, 175 à M12 et 70 à M24. À chaque temps étaient déterminés les mesures anthropométriques, les taux plasmatiques d’albumine, de préalbumine, de zinc, de fer et le coefficient de saturation de la transferrine.

Résultats. – En préopératoire, 9 % des patients présentaient une carence en zinc. La carence en zinc était présente chez 45,2 % des sujets à M12 puis restait stable. La carence en zinc était significativement plus fréquente après DS avec une prévalence de 91,7 % à M12. Entre M0 et M6 la variation de la préalbumine, le type de chirurgie et la supplémentation en zinc expliquaient 27,2 % de la variance du zinc plasmatique. Le type de chirurgie expliquait 22,1 % de cette variance entre M0 et M24. Une supplémentation spécifique en zinc était rare concernant 8,9, 20,6 et 29 % des patients respectivement à M6, M12 et M24. La dose moyenne reçue était faible (22 mg/j).

Conclusion. – La réduction d’apport protéique, l’altération de l’absorption du zinc et la mise en défaut des mécanismes d’adaptation compensatoires contribuent à la carence en zinc. Les mécanismes en cause varient en fonction du type de chirurgie et du délai par rapport à la chirurgie. Une supplémentation spécifique en zinc est nécessaire après chirurgie bariatrique quelle qu’elle soit, mais est souvent sous-estimée et inadaptée.




© 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° S1

P. 89 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P084 - Apports alimentaires en acides gras omega 3 et risque de dégénérescence maculaire liée à l’âge : l’étude Aliénor
  • B* Merle, M-N Delyfer, J-F Korobelnik, M-B Rougier, J Colin, F Malet, M Le Goff, J-F Dartigues, P Barberger-Gateau, C Delcourt
| Article suivant Article suivant
  • P086 - Genre et état nutritionnel des collégiens ruraux au nord-ouest marocain
  • Y* Aboussaleh, R Sbaibi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.