Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

P088 - La malabsorption du lactose peut être mise en évidence par les échanges respiratoires. Quels mécanismes sous-jacents ? - 07/12/10

Doi : NUCLI-12-2010-24-S1-0985-0562-101019-201005333 

V* Alexandre [1 et 2],

C Bertin [2],

F Blachier [1],

D Tomé [1],

P Even [1],

A-M Davila [1]

Voir les affiliations

Résumé

Introduction et But de l’étude. – L’intolérance au lactose est connue depuis l’Antiquité. Son origine, ses symptômes et sa prévalence ont été très étudiés dans les années 1960-1970. Cependant, sa prise en charge est encore jugée non satisfaisante, en partie à cause du manque de spécificité et de précision du test de diagnostic classiquement utilisé (test respiratoire ou hydrogen breath test). L’objectif de cette étude est d’évaluer la pertinence de la mesure des échanges respiratoires pour mettre en évidence et évaluer la malabsorption du lactose chez le rat.

Matériel et Méthodes. – Trente-six rats mâles Wistar, âgés de 12 semaines, naturellement déficients en lactase, ont été répartis en 6 groupes (n = 6). Trois groupes témoins ont ingéré 5 g d’un régime standard contenant respectivement 15, 25 et 35 % de saccharose. Trois groupes expérimentaux ont ingéré 5 g de régime standard contenant respectivement 15, 25 et 35 % de lactose. Chaque rat a été placé en chambre calorimétrique afin de suivre les échanges respiratoires et calculer le quotient respiratoire (QR), l’oxydation des glucides (Gox) et l’oxydation des lipides (Lox). Les échanges respiratoires ont été mesurés pendant 22 h (14 h à jeun et 8 h après ingestion du repas). Des dénombrements bactériens et des dosages d’acides gras à courtes chaînes (AGCC) ont été réalisés dans les contenus du caecum et du côlon proximal (CP) et distal (CD) d’un rat témoin et d’un rat sous régime à 35 % de lactose.

Résultats. – La quantité de saccharose ingérée n’a pas d’influence sur le QR, la Gox et la Lox. Par comparaison, l’ingestion de lactose entraîne une baisse du QR et de la Gox et une augmentation de la Lox. Pour le régime contenant 35 % de lactose, ces variations sont significatives pendant 300 minutes après l’ingestion du repas. Pour les régimes contenant 15 % et 25 % de lactose, ces différences sont significatives pendant 180 minutes. En parallèle, après une ingestion de régime à 35 % de lactose, nous observons une prolifération importante des flores bactériennes dénombrées et une concentration accrue d’AGCC dans les contenus du caecum et du CP. Ces AGCC, excrétés par le microbiote intestinal, pourraient être utilisés comme source d’énergie par le rat. Ces mécanismes pourraient être à l’origine des compensations de Gox et Lox, observées au-delà de 180 minutes pour les régimes à 15 et 25 % de lactose.

Conclusion. – Les baisses de QR et de Gox et l’augmentation de Lox après la consommation de régimes contenant du lactose sont des effets de la malabsorption du lactose sur le métabolisme du rat. Cette étude montre que lors d’une ingestion aiguë de lactose, le métabolisme du rat réagit selon un profil dépendant de la dose de disaccharide consommée. À faible dose, un phénomène de compensation intervient, potentiellement lié à l’utilisation des AGCC produits par fermentation colique du lactose. Ainsi, la mesure des échanges respiratoires pourrait permettre de diagnostiquer la malabsorption du lactose et de mettre en évidence certains mécanismes compensatoires. La fiabilité de ces marqueurs métaboliques doit cependant être confirmée par des études cliniques chez l’homme.




© 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° S1

P. 90 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P087 - Les patients hospitalisés pour diabète inaugural changent
  • S C* Salandini, C Raffaitin, C Gonzalez, A Georges, J-B Corcuff, H Gin, V Rigalleau
| Article suivant Article suivant
  • P089 - Profil nutritionnel d’un groupe d’adultes obèses
  • N* Khelifi, A Falfoul, H Jammoussi, O Fendi, C Amrouche, S Halouani, D Boussemma, S Blouza

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.