Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

P110 - Un apport en graines de lin extrudées chez le poulet et la dinde participe à l’amélioration de la qualité nutritionnelle de la viande - 07/12/10

Doi : NUCLI-12-2010-24-S1-0985-0562-101019-201005357 

M* Guillevic [1],

G Mairesse [1],

P Weill [2],

J-M Guibert [3],

G Chesneau [1]

Voir les affiliations

Résumé

Introduction et But de l’étude. – Les facteurs d’élevage influencent la qualité de la viande, notamment nutritionnelle. C’est en jouant sur les pratiques d’élevages, et notamment sur l’alimentation, que celle-ci peut être influencée. Dans un contexte d’amélioration des produits par l’introduction de sources naturelles en acides gras (AG) n-3, cette stratégie présente tout son intérêt puisque la consommation de volailles représente en France 24,5 kg/hab./an (poulet = 54,6 % ; dinde = 22,1 %). Ainsi, pour répondre aux recommandations émises par l’Afssa (C18 : 3 = 2,2 g/j ; C18 : 2/C18 : 3 < 4), nous avions pour objectif d’étudier l’effet d’une alimentation, de poulet à souche rapide et de dinde, à base de graines de lin extrudées, sur la qualité nutritionnelle de leur viande.

Matériel et Méthodes. – L’essai a été mené sur des poulets à souche rapide ainsi que sur des dindes. Les deux groupes de volailles sont mis en lot selon la nature des régimes : lin (L) pour les régimes à base de graines de lin extrudées Tradilin® et contrôle (C) pour les régimes standards. Les aliments étaient formulés de façon à être iso-nutritionnels. Les aliments poulets L comportaient de 0,68 à 0,80 % de C18 : 3 contre 0,06 à 0,11 % pour les aliments C. Pour la dinde, les aliments L avaient une teneur comprise entre 0,40 et 0,55 % contre 0,07 à 0,09 %.

Résultats. –

Tableau.

La cuisse de poulet du lot L a un profil en AG n-3 augmenté (x 2,3, p < 0,001). Cette hausse s’explique par une très large augmentation du précurseur (+ 128 %, p < 0,001) mais aussi des dérivés à longue chaîne avec une hausse de 200 % (p < 0,01). La cuisse de dinde permet les mêmes observations avec une hausse des AG n-3 (+ 131 % ; p < 0,001) s’observant tant à la fois par une hausse du précurseur (+ 137 %, p < 0,001) que des dérivés (+ 20 %, p < 0,05). Les rapports C18 : 2/C18 : 3 et C16 : 0/C18 : 3 sont systématiquement diminués de manière significative (p < 0,001) quelle que soit l’espèce considérée au point de rejoindre les recommandations nutritionnelles.

Conclusion. – Cet essai a mis en évidence qu’il est possible de modifier la qualité nutritionnelle de la viande de volaille par l’alimentation. Ainsi, dans le cadre de cet essai, consommer 100 g de cuisse de dinde permet de couvrir environ 12 % des recommandations de l’Afssa, contre une cuisse de dinde standard qui n’apporte qu’environ un vingtième des ANC. Ceci montre d’une part que les animaux de rente type poulet et dinde constituent de bons vecteurs de ces acides gras jugés bons pour la santé, et d’autre part, qu’une cuisse ou qu’un filet ne peut, à lui tout seul, couvrir entièrement nos besoins quotidiens. Nos résultats militent pour une notion de menu plutôt que pour un aliment unique.


Plan



© 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° S1

P. 100-101 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P109 - Le profil en AG peut-il être un outil prédictif de la valeur nutritionnelle et environnementale du lait de vache ?
  • S* Couvreur, N Kerhoas, G Chesneau, V Chatellier, D Paquet, J-M Chardigny, P Legrand, P Schmidely, P Weill
| Article suivant Article suivant
  • P111 - Évaluation du déficit énergétique chez le patient en choc septique : une étude à propos de 86 cas
  • E* Occhiali, N Devos, J P Eraldi, F Bougerol, J C Chakarian, I Auriant, J P Rigaud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.