Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

P168 - Amélioration de la détection de la dénutrition par l’ajustement de l’albuminémie en fonction de l’osmolalité et de l’inflammation dans une population gériatrique - 07/12/10

Doi : NUCLI-12-2010-24-S1-0985-0562-101019-201005421 

B* Derycke

Voir les affiliations

Résumé

Introduction et But de l’étude. – Le diagnostic de dénutrition est basé sur l’interrogatoire et sur des arguments cliniques anthropométriques et biologiques. L’albumine est le marqueur le plus couramment utilisé. La dénutrition est responsable d’une diminution de l’albuminémie, protéine de demi-vie longue, située dans l’espace intravasculaire qui s’abaisse en cas de syndrome inflammatoire. Les objectifs sont d’essayer sur un large échantillon de corréler l’albuminémie à l’osmolalité et à la valeur de la CRP.

Matériel et Méthodes. – Analyse de 1 068 données de patients pris en charge par l’UTNc de 2008 à 2010. Étude statistique à l’aide du logiciel Epiinfo 6.04 en régression linéaire.

Résultats. – Moyenne de l’albuminémie 34,52 gl/L, osmolalité 299,0915 mosm/kg, ß 0,02169, CRP 39,2075 mg/L ß-0,0179819 rˆ2 = 0,04 et râ2 = 0,04.

Proposition de l’équation : albuminémie modifiée (g/L) = albuminémie (g/L) – 0,04 *(299,02-osmolalité) – 0,04* (39,208-CRP) soit plus simplement : [Albuminémie modifiée (g/L) = albuminémie (g/L) + (osmolalité*4/100 – 11,96) + (CRP*4/100 – 1,57)].

L’évaluation prédictive avec cette modification permet d’améliorer la sensibilité de l’albumine (90,46 vs 83,89), la valeur prédictive négative (90,06 vs 83,27) et de diminuer le taux des faux négatifs (9,94 vs 16,73) sur l’ensemble de l’échantillon ; il en est de même si l’on sélectionne les dossiers sans perte de poids et IMC > 21 (n = 674), sensibilité de l’albumine (89,86 vs 83,22), la valeur prédictive négative (90,18 vs 83,71) et de diminuer le taux des faux négatifs (9,82 vs 16,29).

Conclusion. – Il paraissait utile de proposer à l’aide d’une formule simple une adaptation de l’albuminémie dans un contexte d’inflammation et de troubles électrolytiques, afin de mieux appréhender les patients dans la zone à risque de dénutrition.


Plan



© 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° S1

P. 128-129 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P167 - Consommation de desserts hyperprotéinés supplémentés en leucine chez le sujet âgé
  • F* Bon, P Pfitzenmeyer, J Barnot, V Van Wymelbeke
| Article suivant Article suivant
  • P169 - Différence de préférence gustative entre personnes jeunes et personnes âgées
  • F* Bon, P Pfitzenmeyer, J Barnot, V Van Wymelbeke

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.