Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

P174 - Enquête de prévalence de la dénutrition chez les patients et résidents en secteur gériatrique au CH de Dieppe avec comparaison du Nutristeps® et du Mini Nutritional Assessment (MNA®) dans le dépistage de la dénutrition du sujet âgé - 07/12/10

Doi : NUCLI-12-2010-24-S1-0985-0562-101019-201005428 

I* Devoueize [1],

F Voisin [2],

T Pesque [1],

N Devos [3]

Voir les affiliations

Résumé

Introduction et But de l’étude. – La dénutrition, fréquente chez le sujet âgé hospitalisé et en institution a démontré ses répercussions en termes de morbidité et de mortalité. Le but de ce travail est d’évaluer la prévalence de la dénutrition en secteur gériatrique et de comparer le Nutristeps®, dans le dépistage de la dénutrition au MNA®, méthode dite de référence chez le sujet âgé mais peu utilisée.

Matériel et Méthodes. – Étude prospective et observationnelle réalisée une semaine donnée en avril 2010 au CH de Dieppe en EHPAD et en unités de soins de longue durée. Tous les patients hospitalisés depuis plus de 48 heures sont inclus. Les patients dont le poids de référence n’est pas retrouvé ou la pesée impossible sont exclus. L’évaluation nutritionnelle est réalisée par le Nutristeps®. La comparaison du Nutristeps® et du MNA® est réalisée sur un échantillon de 130 patients, ou chaque patient est son propre témoin avec une randomisation des ordres de passation des deux tests.

Résultats. – Au cours de cette étude, 351 patients sont inclus avec un age médian de 83,5 ans [51-106], dont 73,7 % de femmes pour 26,3 % d’hommes. La durée moyenne de séjour est de 44,9 mois [1-178], avec 64,2 % de patients en EHPAD contre 35,8 % eu USLD. Les sujets prennent leur repas en majorité en salle à manger (78,7 %) contre 19,6 % dans leur chambre. Les repas sont normaux dans 69,5 % des cas contre 33,9 % de mixés et 0,6 % de nutrition entérale. L’incidence des facteurs de risque de dénutrition est importante avec 59,3 % de patients présentant plus de 3 pathologies chroniques, 52 % de syndrome démentiel, 52,9 % de sujets non valides et 27,9 % de troubles psychiatriques. L’évaluation nutritionnelle par Nutristeps® retrouve 28,2 % de dénutris à l’étape 1 (IMC), 32,5 % à l’étape 2 (variation de poids) et 51,5 % à l’étape 3 (IRN). Moins de 10 % des sujets bénéficie d’une prise en charge nutritionnelle précisée dans leur dossier. La comparaison entre Nutristeps® et MNA® est réalisée sur un échantillon de 123 patients (7 exclus). Le MNA® retrouve dans cet échantillon 22,7 % de dénutris contre respectivement avec le Nutristeps®, 24,4 % (étape 1), 20,3 % (étape 2) et 34,9 % (étape 3). Le temps de réalisation du MNA® est deux fois plus long que pour le Nutristeps® (8,17 min ± 2,72 vs 4,46 min ± 1,39, écart moyen 3,7 min, p < 0,001). La sensibilité et la spécificité du Nutristeps® pour le dépistage de la dénutrition en prenant le MNA® comme méthode de référence est respectivement de 85,7 % et de 80 %, avec une VPN de 95 %.

Conclusion. – La prévalence de la dénutrition est importante chez le sujé âgé institutionnalisé, jusqu’à 50 % dans notre échantillon. Le dépistage de la dénutrition doit passer par une méthode simple et rapide, afin de généraliser son diagnostic et sa prise en charge. Dans notre travail, le Nutristeps® a une performance équivalente voire supérieure au MNA®, et ce, avec un temps de réalisation deux fois moins important. Pour exemple, le MNA® ne prend pas en compte les sujets obéses, pourtant à haut risqe de dénutrition.

Ces résultats incitent le CLAN du CH de Dieppe à généraliser le Nutristeps® au sein du pôle gériatrique pour le dépistage de la dénutrition.


Plan



© 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° S1

P. 131-132 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P173 - La supplémentation en acides aminés essentiels augmente la synthèse des protéines plasmatiques et réduit la sarcopénie et le taux d’ulcères de pression dans les patients âgés fragiles
  • C* Venturini, D Sparvoli, C Cola, P Orlandoni, D Fagnani, R Basile, N Castorani, N Giorgini
| Article suivant Article suivant
  • P175 - Équilibre glycémique chez les patients traités par nutrition parentérale au long cours
  • M* Boncompain-Gérard, P Gelas, A Touré, M Lauverjat, C Péraldi, C Chambrier, C Guérin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.