Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

P182 - Devenir postopératoire de 140 patients insuffisants intestinaux ayant une entérostomie transitoire, traités par réinstillation du chyme - 07/12/10

Doi : NUCLI-12-2010-24-S1-0985-0562-101019-201005436 

D* Picot [1],

F Trivin [1],

S Layec [1],

L Garin [1]

Voir les affiliations

Résumé

Introduction et But de l’étude. – L’interruption de l’intestin grêle par une entérostomie double ou une fistule entéro-cutanée est souvent compliquée d’insuffisance intestinale et peut être efficacement prise en charge par la réinstillation du chyme (RC) dans le segment intestinal d’aval exclu. Cette technique de nutrition entérale rétablit artificiellement la continuité de l’intestin. La fonction digestive ainsi obtenue préfigure celle qui est attendue après le rétablissement chirurgical de la continuité intestinale (RI). Le but de ce travail est de vérifier le devenir postopératoire de ces patients.

Matériel et Méthodes. – Depuis 1993, 147 patients 92 H, 55 F ont été traités par RC. Le devenir postopératoire était connu pour 140 d’entre eux par les comptes-rendus opératoires et d’hospitalisation et des éventuelles consultations ultérieures et 7 patients ont été perdus de vue. On a étudié le délai d’hospitalisation après l’acte chirurgical, la description de complications, la persistance d’une insuffisance intestinale.

Résultats. – La RC avait réduit le débit intestinal (médiane ± IQ, 273 ± 301 vs 2 400 ± 1 023 g/jour, P < 0,0001), la proportion de patients dépendants de la nutrition parentérale (11 % vs 58 %, P < 0,01) et permis d’améliorer l’état nutritionnel (index de Buzby 92,6 ± 13,6 vs 79,7 ± 16,3, P = 0,002, albuminémie 35 ± 10 vs 28 ± 10 g/L, P = 0,003). La citrullinémie avait augmenté (30 ± 11,7 vs 19 ± 16,7 µmol/L, P = 0,003).

La RC a été arrêtée 7 fois en raison de la survenue d’une fistule anastomotique colorectale tardive, d’une colite ischémique lors de chaque tentative de RC, d’une incontinence invalidante, d’une sténose colique, (pour les 4, RI avec une colostomie), d’une fistule entéro-vésicale radique (pas de RI, en parentérale chronique), d’un état dépressif et d’une réduction du débit d’amont rendant le chyme trop épais et la RC inutile (pour les 2, RI avec suites simples).

Pour 133 patients, les suites postopératoires ont été simples dans 123 cas dont 42 sans précision de durée d’hospitalisation, 33 sortis avant le 8e jour, 38 entre le 8e et le 14e, 5 entre le 15e et le 21e, 5 plus longtemps encore mais sans complication. Dix ont eu des complications : 5 fistules anastomotiques dont 3 ont été fermées médicalement et 2 par chirurgie, 5 reprises chirurgicales pour occlusion (1) ou fistules (4, dont un est décédé). Vingt patients nous ont été adressés en soins de suite postopératoires. Ceux dont la fonction intestinale constatée sous réinstillation était bonne gardaient un transit normal. Pour ceux qui avaient une insuffisance intestinale pré-opératoire sous RC, le rétablissement chirurgical peut améliorer la fonction, mais aussi l’altérer temporairement.

Conclusion. – La réinstillation du chyme est associée à une amélioration spectaculaire de la fonction intestinale qui préfigure le résultat fonctionnel qui sera obtenu après le rétablissement chirurgical de la continuité intestinale. Cinq fois, des complications survenues pendant la RC ont évité qu’elles ne soient observées en post-opératoire et ont obligé à modifier le projet chirurgical.




© 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° S1

P. 135 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P181 - Compensation des pertes hydro-électrolytiques d’une entérostomie double par entéroclyse dans l’intestin d’aval : composition d’un mélange adapté aux pertes iléales
  • D* Picot, L Garin, S Layec, F Trivin
| Article suivant Article suivant
  • P183 - Complications graves des gastrostomies et revue de morbi-mortalité
  • L* Garin, C Bouriel, V Weppe, D Picot, F Trivin, L Turbel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.