Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

P193 - Dépistage de l’insuffisance pondérale chez l’enfant de 3-4 ans dans la Vienne - 07/12/10

Doi : NUCLI-12-2010-24-S1-0985-0562-101019-201005448 

M* Savelli [1],

A Thomas [2],

F Retaud [2],

J Dupuis-Ferber [2],

B Rousseau [2],

A Rauby [2],

C Georges [2],

M Cugny [2],

S Louis [2],

E Boura [2],

R Hankard [3]

Voir les affiliations

Résumé

Introduction et But de l’étude. – La prévalence de l’insuffisance pondérale (IP) dans la population générale infantile reste mal connue. L’objectif de cette étude est d’évaluer la prévalence de l’insuffisance pondérale lors du bilan des 3-4 ans réalisé par les médecins de protection maternelle et infantile (PMI) de la Vienne en école maternelle

Matériel et Méthodes. – Les données anthropométriques des enfants de 3 et 4 ans issus de 121 écoles ont été analysées avec le logiciel calimco2. L’insuffisance pondérale était définie par un indice de masse corporelle (IMC) < 3e percentile selon les courbes de M.F. Rolland Cachera. L’accroissement staturo-pondéral a été analysé chez 47 enfants IP et 120 enfants sans IP.

Résultats. – Mille trois cent quatre-vingt un enfants ont été inclus dans cette étude (Filles : 49 %, âge : 3,8 ± 0,4 ans, poids 16,1 ± 2,2 kg, taille : 101,5 ± 4,8 cm). Onze pour cent de la population vivaient en milieu rural. Quatre-vingt enfants présentaient une IP (5,7 %) selon les courbes françaises, et 3,6 % selon les normes internationales. Seuls deux enfants avaient un poids inférieur à 80 % du poids attendu pour la taille. Huit enfants en IP (17 %) ont freiné leur croissance staturale (delta de Z-score < 0) et 14 (30 %) l’ont accéléré (delta Z-score ≥ 1). Le gain statural était supérieur chez les enfants en IP (Z-score : + 0,7 ± 0,8 vs 0,4 ± 0,08, p = 0,02). Pour comparaison, 3 % des enfants présentaient un IMC > 97e percentile mais inférieur à IOTF 30 (zone d’obésité de degré 1) et 1,2 % un IMC > IOTF 30 (zone d’obésité de degré 2).

Conclusion. – La prévalence de l’IP en Poitou-Charente chez l’enfant de 4 ans est supérieure à celle que l’on pourrait attendre d’une distribution normale (3 %) et à la prévalence de l’obésité mais inférieure aux données de l’enquête nationale nutrition santé de 2006 (10 % pour les filles et garçons). Chez un enfant IP, un gain statural conservé suggère une minceur et non une maigreur. Un IMC < 3e percentile nécessite le calcul d’index plus spécifique (Indice de Waterlow ou rapport poids sur taille) et surtout de réaliser un examen clinique à visée diagnostique et étiologique.




© 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° S1

P. 140 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P192 - Prise en charge nutritionnelle dans le syndrome du cri du chat
  • V Lefranc, A De Luca, R* Hankard
| Article suivant Article suivant
  • P194 - Intérêt des pharmaconutriments dans le support nutritionnel de l’enfant : revue de la littérature
  • F* Settimi, C Morzier, S Dévaud, J Depeyre, C Jotterand, M-H Perez, J Cotting

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.