Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

P199 - Administration de lait par voie parentérale : analyse d’une matériovigilance et mesures correctives - 07/12/10

Doi : NUCLI-12-2010-24-S1-0985-0562-101019-201005455 

M* Guillaudin [1],

V Massot [1],

T Cross [1],

E Marinier [2],

T Storme [1],

M Perrinet [1]

Voir les affiliations

Résumé

Introduction et But de l’étude. – Suite à une erreur de connexion, une infirmière a administré accidentellement du lait par voie intraveineuse à un enfant hospitalisé en chambre double. Une voie veineuse était déjà posée et servait à l’administration d’émulsions lipidiques. L’injection de lait a eu lieu en milieu de nuit, sans lumière pour éviter de réveiller le voisin. L’objectif de l’étude était d’analyser la succession d’erreurs et de mettre en place des sécurités en concertation avec le comité de liaison alimentation nutrition (CLAN), afin d’éviter un nouvel incident.

Matériel et Méthodes. – L’analyse des causes a été réalisée en utilisant le diagramme d’Ishikawa, qui se présente sous la forme d’arêtes de poisson, classant les catégories de causes inventoriées selon la loi des 5 M (matière, main d’œuvre, matériel, méthode, milieu). Une mesure corrective a ensuite été proposée pour chaque type de défaillance.

Résultats. – Causes retrouvées : Matière : confusion entre le lait et les émulsions lipidiques reçues par le patient en IV. Main d’œuvre : infirmière avec seulement 3 ans d’expérience. Matériel : lait conditionné en biberon donc nécessité de prélever dans une seringue ; utilisation d’une seringue classique et non d’une seringue de nutrition entérale. Méthode : terme de « gavage » dans le dossier médical : non compris par l’infirmière comme impliquant la pose d’une sonde nasogastrique ; procédures non mises à jour dans le service. Milieu : nuit, manque de luminosité.

Solutions mises en œuvre par le CLAN : étiquetage violet des biberons avec logo de nutrition entérale ; livraison dans les services de lait déjà conditionné en seringues alimentaires ; séparation claire du matériel à usage entéral/parentéral dans les postes de soins ; étiquetage clair des pompes d’infusion entérale ; mise en place d’une procédure pour la pose d’une sonde gastrique ; rappel aux équipes de vérifier systématiquement la voie utilisée afin de s’assurer de sa nature (digestive ou veineuse) ; remplacer la tubulure de perfusion des émulsions lipidiques à la fin de la perfusion ; recourir à un éclairage suffisant lors de toute connexion ; remplacer le terme de gavage par nutrition entérale.

Conclusion. – La mise à disposition de matériel de nutrition entérale sécurisé n’est pas suffisante pour garantir l’absence totale de confusion d’administration entre voie entérale et parentérale. En France, de nombreux incidents ont été notifiés d’où la nécessité d’engager une réflexion collective pour trouver d’autres barrières de sécurité.




© 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° S1

P. 143 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P198 - « International Study of Nutrition Therapy in the critically ill child » : résultats préliminaires d’une unité de soins intensifs
  • F* Settimi, S Dévaud, C Morzier, J Depeyre, C Jotterand, M-H Perez, J Cotting
| Article suivant Article suivant
  • P200 - Audit externe d’une unité de préparations stériles d’un centre hospitalier : état des lieux et perspectives
  • S* Bahri Hicheri, M Ben Kacem, A Chekir, C Ben Zina, S Sfar

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.