Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

P206 - Fabrication des mélanges de nutrition parentérale : un second tour d’audit de pratiques et la boucle est bouclée ! - 07/12/10

Doi : NUCLI-12-2010-24-S1-0985-0562-101019-201005463 

G Diebold [1],

C Garcia [1],

F Mounsef [1],

L* Grasset [1],

P Brunel [1]

Voir les affiliations

Résumé

Introduction et But de l’étude. – En février 2007, un premier audit de pratiques a été réalisé dans l’unité de fabrication des mélanges de nutrition parentérale (MNP). Il s’inscrivait dans une démarche d’assurance qualité en vue de l’emménagement futur dans une nouvelle pharmacie (nouveaux locaux et équipements). Parallèlement, ce travail a été retenu comme action d’évaluation des pratiques professionnelles (EPP) lors de la V2007 HAS.

En septembre 2009, l’unité déménageait (nouveaux locaux, équipements et nouvelle organisation). En juin 2010, un 2e tour d’audit était programmé, les objectifs étant d’évaluer la mise en place du plan d’action et d’amélioration ainsi que de finaliser l’action EPP initiée.

Matériel et Méthodes. – Reprise de la grille vierge d’évaluation utilisée pour le premier audit (7 références ; 102 critères) basée sur le référentiel : « Recommandations pour la préparation des mélanges de nutrition parentérale », publié en 2005 par le « club des pharmaciens » de la SFNEP. – Ajustement des critères de la grille par des points de précision issus des « Bonnes Pratiques de Préparation » (BPP) éditées en décembre 2007 (non publiées lors du premier audit). – Recueil des données par un interne sur une durée de 3 semaines. – Évaluation des critères selon le système de notation sélectionné : A = conforme, B = partiellement conforme (> ou < 50 %), C = non conforme ou NA = non applicable, et en tenant compte de la note attribuée dans l’audit précédent. – Dégagement d’axes d’amélioration et mise en place d’un nouveau plan d’action.

Résultats. – Sur la totalité des critères retenus, 92/102 ont été notés A (contre 58/102 en 2008) ; 9/102 notés B > 50 % (contre 20/102) ; aucun critère B < 50 % (contre 6/102) ; aucun critère C (contre 13/102) et 1/102 critère NA (contre 5/102).

Il en ressort que 100 % des critères notés sont conformes ou conformes à plus de 50 % (contre 80,4 % en 2008). Il n’y a pas de critères non conformes ou conformes à moins de 50 % (contre 19,6 % en 2008). Sur les 34 fiches d’action mises en œuvre à la suite du premier audit, 33 ont été prises en compte et réalisées ; seule persiste celle sur l’informatisation des prescriptions médicales. Les locaux, les préparations (répartition aseptique en système clos) et les contrôles sont les domaines ayant subi la plus nette amélioration. Les critères restant à améliorer concernent le respect de la définition d’un lot, la finalisation de certaines procédures (déchets, traçabilité complète), la justification de la stabilité des MNP et l’informatisation des prescriptions.

Conclusion. – Les résultats sont très satisfaisants. La construction d’une nouvelle ZAC et l’acquisition de nouveaux équipements ont permis la mise en conformité du secteur, une amélioration de la qualité, de la sécurité et des conditions de travail. Excepté l’informatisation des prescriptions qui devient prioritaire, ce qui reste à améliorer n’affecte pas directement la sécurité de l’activité et est essentiellement d’ordre documentaire. Ce travail lourd, long (3 ans) est considéré comme terminé. Un suivi régulier à partir d’indicateurs de qualité continue à être instauré.




© 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° S1

P. 146 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P205 - Validation d’un nouveau système de décontamination par le peroxyde d’hydrogène dans une unité de production de mélanges pour nutrition parentérale
  • D* Reitter, C Jaskowiec, S Poullain-Termeau, S Saizy-Callaert, A Thebault
| Article suivant Article suivant
  • P207 - Mise en place du contrôle de la bio-contamination d’une unité de nutrition parentérale
  • S* Bahri Hicheri, D Hammami, H Nouir, M Hergli, A Chekir, S Sfar

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.