Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Atteinte rétinienne et myopathies génétiques - 13/12/10

Doi : 10.1016/j.neurol.2010.09.001 
S. Sacconi a, , S. Baillif-Gostoli b, C. Desnuelle a
a Centre de référence des maladies neuromusculaires et SLA, hôpital Archet 1, CHU de Nice, 151, route de Saint-Antoine-de-Ginestière, 06202 Nice, France 
b Service d’ophalmologie, CHU de Nice, Nice, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 12
Iconographies 6
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Dans les maladies d’origine génétique, l’association entre une atteinte rétinienne et une atteinte musculaire est très rare, spécifique et peut souvent conduire au diagnostic moléculaire.

État des connaissances

Trois types de pathologies rétiniennes peuvent être associés à une atteinte musculaire génétique : une rétinopathie pigmentaire, une dystrophie maculaire réticulée et une rétinopathie exsudative dont les lésions sont proches de celles observées dans la maladie de Coats. L’association rétinopathie pigmentaire, dystrophie maculaire réticulée et atteinte musculaire est hautement évocatrice d’une maladie mitochondriale. Dans ce contexte, les muscles extraoculaires sont souvent touchés, mais des tableaux de myopathie des ceintures ou distales peuvent aussi être mis en évidence. D’autres manifestations d’atteintes multisystémiques peuvent compléter le tableau clinique. Chez un certain nombre de patients atteints de dystrophie musculaire facio-scapulo-humérale (DMFSH), l’examen fundoscopique met en évidence une télangiectasie des vaisseaux rétiniens. Il s’agit d’une anomalie de développement des vaisseaux, dans la plupart des cas, non évolutive et asymptomatique. Plus rarement, elle peut donner lieu à une rétinite exsudative ressemblant à la maladie de Coats, se compliquant parfois par des décollements de rétine exsudatifs récurrents.

Perspectives et conclusions

Considérant l’intérêt diagnostique et surtout la sévérité des conséquences fonctionnelles de l’atteinte rétinienne, une collaboration étroite entre neurologue et ophtalmologiste est indispensable pour établir le diagnostic, dépister précocement les complications et mettre en place les interventions thérapeutiques adaptées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

In genetic diseases, association between retinal and muscular involvement is uncommon, quite specific and frequently allows the diagnosis. In this context, three types of retinal involvement have been described: retinitis pigmentosa (RP), pattern retinal dystrophy (PRD) and exudative retinitis resembling Coats disease (CD).

State of the art

The association between RP, PRD and muscle weakness is highly evocative of a mitochondrial disorder. Extra ocular muscles may be affected, but limb girdle or distal weakness can also be present in association or not with symptoms and signs of multisystemic involvement. In a large number of patients suffering from facioscapulohumeral muscular dystrophy (FSHD), retinal vessels telangectasia can be found at the fundoscopic examination. This finding, which corresponds to a developmental abnormality of peripheral retinal blood vessels, is not progressive and remains clinically asymptomatic. Nevertheless, a few patients with FSHD can develop an exsudative retinopathy resembling Coats disease with the risk of the major complication, recurrent retinal detachments.

Perspectives and conclusions

Considering the diagnostic interest and the deleterious consequences that may follow retinal involvement, close collaboration between the neurologist and ophthalmologist is needed in order to establish the diagnosis, detect complications early, and set up appropriate therapies.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Rétinite pigmentaire, Dystrophie maculaire réticulaire, Maladie de Coats, Syndrome de Kearn et Sayre, MELAS, MIDD, Dystrophie musculaire facio-scapulo-humérale

Keywords : Retinitis pigmentosa, Pattern retinal dystrophy, Coats disease, Kearn Sayre Syndrome, MELAS, MIDD, Facioscapulohumeral muscular dystrophy


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 166 - N° 12

P. 998-1009 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Myasthénies oculaires : diagnostic et traitement
  • T. Stojkovic, A. Béhin
| Article suivant Article suivant
  • Fistules carotidocaverneuses : présentation clinique, prise en charge et diagnostics différentiels
  • B. Schneider-Lise, C. Vignal-Clermont, P. Gastaud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.