Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prévention secondaire et tertiaire de l’asthme allergique de l’enfant - 14/12/10

Doi : 10.1016/j.rmr.2010.06.024 
F. Rancé a, , A. Deschildre b, E. Bidat c, J. Just d, L. Couderc e, S. Wanin d, L. Weiss f

pour le Groupe de recherche sur les avancées en pneumopédiatrie (GRAPP)

a TSA 70034, pôle médicochirurgical de pédiatrie, hôpital des Enfants, 330, avenue de Grande-Bretagne, 31059 Toulouse cedex, France 
b Unité de pneumologie et allergologie pédiatriques, pôle de pédiatrie, hôpital Jeanne-de-Flandre, CHRU, 59037 Lille cedex, France 
c Service de pédiatrie, hôpital Ambroise-Paré, 92104 Boulogne-Billancourt, France 
d Centre de l’asthme et des allergies, hôpital d’Enfant Armand-Trousseau, 26, avenue du Docteur-Arnold-Netter, 75012 Paris, France 
e Unité de pneumologie et allergologie, département de pédiatrie médicale, CHU Charles-Nicolle, 76031 Rouen cedex, France 
f Service de pédiatrie, hôpital de Hautepierre, avenue Molière, 67098 Strasbourg, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L’asthme est une maladie de la barrière épithéliale bronchique, le plus souvent associée à l’allergie chez l’enfant. L’asthme et l’allergie sont deux maladies distinctes, mais l’expression phénotypique de l’asthme dépend du statut atopique. Une meilleure définition des phénotypes de l’asthme aurait pour conséquence de mieux cibler les actions de prévention et les modalités thérapeutiques. La prévention secondaire a pour objectif la prévention de l’apparition de l’asthme et de l’acquisition de nouvelles sensibilisations chez un enfant sensibilisé. Les études concernant l’éviction sont insuffisantes pour conclure. Les antihistaminiques n’ont pas prouvé leur efficacité. Les résultats concernant l’immunothérapie spécifique suggèrent un bénéfice sur le passage de la rhinite allergique à l’asthme et l’apparition de nouvelles sensibilisations. La prévention tertiaire vise à diminuer les symptômes chez des enfants dont le diagnostic d’asthme allergique est connu. L’éviction des allergènes respiratoires identifiés ne sera efficace qu’en association à une prise en charge globale de l’environnement. L’immunothérapie spécifique a une place réelle, en association avec le traitement de fond. Elle est pratiquée selon les recommandations chez un patient recevant un traitement de fond adapté.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Asthma is a disease of the lung epithelial barrier, most often associated with allergy in children. Asthma and allergy are two distinct diseases, but the phenotypic expression of asthma depends on atopic status. A better definition of phenotypes of asthma would result in better targeting of prevention and treatment modalities. Secondary prevention aims to prevent the onset of asthma and the acquisition of new sensitizations in sensitized children. Studies concerning allergen avoidance are insufficient to reach a definitive conclusion and antihistamines have not been shown to be effective. The results for specific immunotherapy suggest a benefit to prevent transition from allergic rhinitis to asthma and the onset of new sensitizations. Tertiary prevention aims to reduce symptoms in children with an existing allergic asthma diagnosis. The avoidance of known respiratory allergens will only be effective in combination with management of the whole environment. Specific immunotherapy has a real place, in combination with background therapy. It should be used according to guidelines in appropriately treated patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Prévention, Asthme, Allergie respiratoire, Enfant, Immunothérapie spécifique

Keywords : Prevention, Asthma, Inhalant allergy, Children, Specific immunotherapy


Plan


 Groupe de recherche sur les avancées en pneumopédiatrie (GRAPP) créé avec le soutien du laboratoire GlaxoSmithKline : Isabelle Boucot (Marly-le-Roi), Thierry Bourrier (Nice), Jacques de Blic (Paris), Sophie Flammarion (Lille), Christophe Marguet (Rouen), Evelyne Paty (Paris), Daniel Siret (Saint-Nazaire), Agnès Toutain-Rigolet (Écully).


© 2010  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 10

P. 1221-1230 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Allergies et asthme chez l’enfant en milieu rural agricole
  • M. Hulin, I. Annesi-Maesano
| Article suivant Article suivant
  • BPCO et métabolisme osseux: une mise à jour clinique
  • A. Lehouck, H. van Remoortel, T. Troosters, M. Decramer, W. Janssens

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.