Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Insuffisance de couverture vaccinale d’une cohorte française de patients séropositifs VIH - 21/12/10

Doi : 10.1016/j.medmal.2010.06.005 
M. Mohseni-Zadeh a, , D. Rey b, M.-L. Batard a, G. Beck Wirth c, M.-L. Partisani b, J.-M. Lang b, Y. Hansmann b, D. Christmann b, M. Martinot a
a Pôle médecine, service de médecine interne et rhumatologie, hôpital Louis-Pasteur, 39, avenue de la Liberté, 68024 Colmar cedex, France 
b Pôle SMOH, hôpitaux universitaires de Strasbourg, 67100 Strasbourg, France 
c Service d’hématologie, centre hospitalier Émile-Muller, 68100 Mulhouse, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les patients séropositifs VIH ont un risque élevé de complications infectieuses. La vaccination est un moyen de prévenir certaines de ces infections. Depuis 2006, de nouvelles recommandations d’experts ont élargi en France les indications vaccinales. Nous avons étudié le statut vaccinal de la cohorte alsacienne des patients séropositifs VIH, pour la grippe, le pneumocoque (PNC), les hépatites A (VHA) et B (VHB) et le tétanos.

Patients et méthode

Du 20 août 2007 au 15 septembre 2007, les patients séropositifs VIH de la COREVIH Alsace ont été inclus dans une étude prospective de recueil de données démographiques, médicales, immunovirologiques et vaccinales.

Résultats

Trois cent trente et un patients ont été inclus, 49 % asymptomatiques, 29 % symptomatiques non sida, 18 % sida, chez 4 % l’information n’étant pas renseignée. Soixante et onze patients (21,4 %) étaient vaccinés pour la grippe, 11 patients (3,3 %) contre le PNC, 34 patients contre l’hépatite A, soit 16,3 % des sujets non immuns, 120 patients contre l’hépatite B, soit 60 % des sujets sans marqueurs sériques et 126 (56,2 %) contre le tétanos. Les principaux motifs de non-vaccination étaient l’absence de proposition par le praticien, le manque d’efficacité attendue et la crainte d’un effet immunovirologique délétère.

Conclusion

Les taux de couverture vaccinale pour les vaccins recommandés chez les sujets vivants avec le VIH restent très insuffisants et parfois inférieurs à ceux de la population générale française. Il paraît donc nécessaire de sensibiliser prescripteurs et malades sur l’intérêt de ces vaccinations.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

HIV patients have a high rate of infectious complications. Vaccination, though less efficient in case of severe immunosuppression, can prevent some of these infections. Since 2006, new vaccine recommendations have been elaborated in France. We studied the vaccine status of HIV+ patients for influenza, Streptococcus pneumoniae, tetanus, and hepatitis A and B among an alsatian HIV+ population.

Patients and methods

From August 20, 2007 to September 15, 2007, HIV patients of the Alsace HIV center (COREVIH) were included in a prospective study, screening demographic, medical, immunovirologic, and vaccination data.

Results

Three hundred and thirty-one patients were included, 49% of whom were asymptomatic, 29% symptomatic without AIDS, 18% at AIDS stage, and no documentation for 4%. Seventy-one patients (21.4%) were vaccinated against influenza, 11 (3.3%) against Streptococcus pneumoniae, 34 against HAV (only 16.3% of patients with a negative test before), 120 against HBV (60% of patients with no serological markers before), and 186 (56.2%) against tetanus. The most frequent reasons for non-vaccination were non-proposal by physicians, lack of expected effectiveness, and fear of an immunovirological adverse effect.

Conclusion

Vaccination coverage for recommended vaccines of HIV infected people remains at a low level and appears sometimes inferior to the rates reached among the general French population. It is necessary to inform prescribers and HIV positive patients about the interest of vaccination.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Vaccination, Infection VIH

Keywords : Vaccination, HIV infection


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 40 - N° 12

P. 683-690 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Facteurs prédictifs d’acquisition du Staphylococcus aureus résistant à la méticilline dans un service de soins de suite et de réadaptation
  • A. Anguelov, K. Giraud, A. Akpabie, G. Chatap, J.-P. Vincent
| Article suivant Article suivant
  • Salmonella enterica serovar Typhi de sensibilité diminuée à la ciprofloxacine
  • V. Gaborieau, F.-X. Weill, B. Marchou

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.