Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Syndromes toxiques du segment antérieur - 18/01/11

Doi : 10.1016/j.jfo.2010.08.006 
P.-L. Cornut a, C. Chiquet b,
a Service d’ophtalmologie, hôpital Édouard-Herriot, CHU de Lyon, hospices civils de Lyon, université Claude-Bernard Lyon I, 5, place d’Arsonval, 69437 Lyon cedex, France 
b Clinique universitaire d’ophtalmologie, CHU de Grenoble, université Joseph-Fourier, BP 217, 38043 Grenoble cedex 09, Grenoble, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Le syndrome toxique du segment antérieur (TASS pour les Anglo-Saxons) est une réaction inflammatoire stérile liée à la pénétration accidentelle de substances toxiques non infectieuses au sein du segment antérieur de l’œil lors d’un acte chirurgical. Le tableau clinique initial est souvent indiscernable ou très proche d’un tableau d’endophtalmie infectieuse. Le TASS survient dans la plupart des cas 12 à 72 heures après la chirurgie de la cataracte. L’inflammation de segment antérieur est en général assez sévère, associée à un hypopion. Les dommages endothéliaux sont fréquents, à l’origine d’un œdème de cornée diffus. Il n’existe pas d’inflammation du segment postérieur. Les résultats microbiologiques sont négatifs. Les causes de TASS sont nombreuses, variées et difficiles à individualiser. Tout matériel ou substance introduit dans l’œil en peropératoire ou en postopératoire immédiat est susceptible d’être impliqué. Les principales étiologies connues comprennent : les conservateurs, les résidus de visqueux présents au niveau des dispositifs réutilisables, les endotoxines bactériennes et les implants intraoculaires. Le TASS étant initialement indiscernable d’une endophtalmie infectieuse, il est en général diagnostiqué et traité à la phase aiguë comme une infection. Les anomalies inflammatoires régressent dans la plupart des cas sous traitement anti-inflammatoire corticoïde local, mais une hypertonie intraoculaire et/ou un œdème de cornée chroniques peuvent persister, résultant d’une atteinte trabéculaire ou endothéliale irréversible.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Toxic anterior segment syndrome (TASS) is a general term used to describe acute, sterile postoperative inflammation due to a non-infectious substance that accidentally enters the anterior segment at the time of surgery and mimics infectious endophthalmitis. TASS most commonly occurs acutely following anterior segment surgery, typically 12–72h after cataract extraction. Anterior segment inflammation is usually quite severe with hypopyon. Endothelial cell damage is common, resulting in diffuse corneal edema. No bacterium is isolated from ocular samples. The causes of TASS are numerous and difficult to isolate. Any device or substance used during the surgery or in the immediate postoperative period may be implicated. The major known causes include: preservatives in ophthalmic solutions, denatured ophthalmic viscosurgical devices, bacterial endotoxin, and intraocular lens-induced inflammation. Clinical features of infectious and non-infectious inflammation are initially indistinguishable and TASS is usually diagnosed and treated as acute endophthalmitis. It usually improves with local steroid treatment but may result in chronic elevation of intraocular pressure or irreversible corneal edema due to permanent damage of trabecular meshwork or endothelial cells.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : TASS, Endophtalmie postopératoire, Endophtalmie stérile

Keywords : TASS, Postoperative endophthalmitis, Sterile endophthalmitis


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 1

P. 58-62 - janvier 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Endophtalmies endogènes bactériennes
  • P.-L. Cornut, C. Chiquet
| Article suivant Article suivant
  • Endophtalmies chroniques postopératoires
  • C. Fardeau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.