Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Consultations itératives aux urgences pédiatriques - 03/02/11

Doi : 10.1016/j.arcped.2010.11.012 
L. Maugein a, , M. Lambert b, O. Richer b, C. Runel-Belliard b, S. Maurice-Tison c, P. Pillet b
a Département urgences–SAMU/SMUR, hôpital Pellegrin, CHU de Bordeaux, place Amélie-Raba-Léon, 33076 Bordeaux cedex, France 
b Service des urgences pédiatriques, hôpital des enfants, CHU de Bordeaux, 33076 Bordeaux cedex, France 
c ISPED, université Victor-Segalen, 33076 Bordeaux cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

L’objectif de cette étude était de caractériser les enfants consultant de manière itérative aux urgences pédiatriques.

Méthodologie

Nous avons sélectionné, rétrospectivement, les enfants ayant consulté 5 fois ou plus aux urgences de l’hôpital des enfants du centre hospitalier universitaire (CHU) de Bordeaux, en 2006. Nous avons recherché des facteurs de risques de récurrence par une étude comparative cas–témoins puis par une enquête téléphonique auprès de leur médecin traitant.

Résultats

Parmi les 157 enfants de ce groupe, 30,6 % étaient atteints d’une maladie chronique dont plus de la moitié étaient suivis à l’hôpital. Pour les 59,4 % autres, nous avons retrouvé comme facteurs de risque de récurrence significatifs : l’âge inférieur à 1 an (35 %), la proximité du domicile par rapport à l’hôpital (71,3 %), l’inquiétude parentale (44 %), un contexte socioéconomique familial précaire, être bénéficiaire de la couverture maladie universelle (CMU) (37,6 %). Ces enfants ont consulté plus pour des motifs médicaux (81,9 %) que chirurgicaux (18,1 %) et étaient plus souvent hospitalisés (53,3 % hospitalisés au moins 1 fois). Le degré d’urgence des consultations était similaire au groupe témoin (25 % d’urgences « vraies »).

Conclusion

Les enfants consultant de manière itérative dans les services d’urgences étaient pour environ un tiers des enfants atteints d’une pathologie chronique, les autres étant des jeunes enfants, habitant près de l’hôpital, issus de famille de catégorie socioéconomique défavorisée et dont les parents, inquiets, bénéficiaient.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

The objective of this study was to characterize children who frequently use the pediatric emergency department.

Methods

This retrospective study selected children who consulted five times or more at the Pellegrin University Hospital emergency department in Bordeaux during the year 2006. We looked for risk factors for recurrent visits first in a comparative study and then conducted a phone survey with their GP.

Results

Among the 157 frequent-user children, 30.6% suffered from a chronic disease (more than half of them regularly seeing CHU doctors). For the other 59.4%, the risk factors for recurrent visits were age (children under the age of 1 year account for 35% of frequent users), distance from home to hospital (71.3% live within a 10-km perimeter), parental worry (44%), a precarious socioeconomic family situation, and being a beneficiary of the CMU (universal free health care coverage for low-income individuals) (37.6%). These children consulted more for a medical pathology (81.9%) than for a surgical pathology (18.1%) and were more often hospitalized (53.3% were hospitalized at least once). The degree to which these consultations followed an emergency situation was the same for both groups (i.e., 25% true emergencies).

Conclusion

Approximately one-third of emergency department frequent-user children are children with a chronic disease, the others being young children, living close to the hospital, from unfavorable socioeconomic groups (using CMU health coverage), or with anxious parents.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 18 - N° 2

P. 128-134 - février 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mucoviscidose, les stratégies actuelles ne préviennent pas l’atteinte respiratoire : il faut intervenir plus tôt chez les nourrissons dépistés !
  • P. Reix, G. Bellon
| Article suivant Article suivant
  • La santé des enfants des gens du voyage : suivi périnatal et jusqu’à 6 ans dans la métropole lilloise
  • M. Pelzer Moukagni, M.-L. Charkaluk, N. Kalach, A. Huc, V. Do, M.-A. Testard, O. Kremp

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.