Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Schizophrénie à début précoce et agénésie partielle du corps calleux - 03/02/11

Doi : 10.1016/j.arcped.2010.11.015 
J.-A. Micoulaud-Franchi a, , F. Bat-Pitault b, D. Da Fonseca b, M. Rufo b
a Solaris, pôle universitaire de psychiatrie, hôpital Sainte-Marguerite, 270, boulevard Sainte-Marguerite, 13009 Marseille, France 
b Unité d’hospitalisation pour adolescent, service de pédopsychiatrie, hôpital Sainte-Marguerite, espace Arthur, 270, boulevard Sainte-Marguerite, 13009 Marseille, France 

Auteur correspondant. Résidence Castel Park, 81A, boulevard du Redon, 13009 Marseille, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Nous présentons le cas d’une adolescente de 14 ans, dont le diagnostic de schizophrénie s’était confirmé cliniquement au cours du suivi longitudinal, et chez qui une agénésie partielle du corps calleux avait été retrouvée à l’imagerie par résonance magnétique (IRM) cérébrale au stade prodromique de la maladie. Les signes prodromiques étaient une détérioration progressive de l’adaptation sociale et scolaire, dans un contexte d’antécédent de trouble psychotique non spécifié chez le père. L’anamnèse ne constatait pas de retard de développement, mais un antécédent de crise d’épilepsie n’ayant pas nécessité de traitement spécifique. Sur les 8 mois de suivi, on notait une aggravation de la symptomatologie négative et l’apparition d’idées délirantes et d’une désorganisation conduisant à l’initiation d’un traitement par antipsychotique atypique. L’agénésie du corps calleux est notée dans la littérature comme l’anomalie morphologique cérébrale la plus pertinente dans la schizophrénie et est mise en lien avec l’hypothèse neurodéveloppementale et les anomalies de la connectivité cérébrale dans la schizophrénie. Bien que cette anomalie soit évoquée comme un marqueur de sévérité de la maladie, notre cas clinique met en évidence le manque de suivis longitudinaux dans la littérature pour caractériser un profil évolutif particulier de ces adolescents schizophrènes avec agénésie partielle du corps calleux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

We report a case of schizophrenia with partial agenesis of the corpus callosum in a 14-year-old girl. Diagnosis of schizophrenia was confirmed in the longitudinal follow-up and partial agenesis of the corpus callosum was found on brain MRI at the prodromal stage of disease. The prodromal symptom was progressive deterioration of social and academic adjustment in a context of non-specified psychotic disorder in the father. We found no abnormality in the development but a history of seizures that did not require specific treatment. Follow-up at 8 months showed an increase in negative symptoms and the onset of delusional symptoms and disorganization leading to the prescription of antipsychotic treatment. A review of the literature shows that agenesis of corpus callosum is the most reliable brain morphology abnormality in schizophrenia and is related to the neurodevelopmental and abnormal brain connectivity hypothesis in schizophrenia. Although this abnormality may be a marker of disease severity, our case report highlights the lack of longitudinal follow-up to allow the characterization of a specific outcome pattern of schizophrenic adolescents with partial agenesis of the corpus callosum.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 18 - N° 2

P. 189-192 - février 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Un cas d’intoxication aiguë par la belladone (Atropa belladona) chez une enfant de 2 ans
  • F. Laffargue, C. Oudot, A. Constanty, A. Bedu, S. Ketterer-Martinon
| Article suivant Article suivant
  • Une cause inhabituelle d’urétérohydronéphrose chez l’enfant
  • D. Djeddi, A. Vanrenterghem, A. Hamriti

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.