Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Rachis lombaire dégénératif : comment prendre en charge la lombalgie du sujet âgé - 09/02/11

Doi : 10.1016/j.monrhu.2010.09.005 
Michel Micheline
Service de gériatrie, CHU, rue de La-Tauvrais, 35033 Rennes cedex 09, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les lombalgies sont fréquemment rencontrées chez les personnes âgées en lien avec des pathologies dégénératives du rachis, au premier rang desquelles figurent l’arthrose et l’ostéoporose. Si le diagnostic étiologique est posé avec les mêmes critères que chez les plus jeunes, l’évaluation de la douleur et de son retentissement fonctionnel fait appel à une stratégie spécifiquement gériatrique avec des outils validés dans la population âgée et très âgée. L’objectif de la prise en charge antalgique est, outre le soulagement pour une meilleure qualité de vie, la prévention du déconditionnement physique. La conduite du traitement antalgique médicamenteux répond aux recommandations de Limoges, avec le recours aux opiacés en cas d’intensité sévère et à celles plus récentes de l’American Geriatric Society. Ces dernières prônent la plus grande méfiance vis-à-vis de la toxicité des anti-inflammatoires non stéroïdiens, particulièrement chez les sujets présentant une comorbidité et recevant une polymédication, mais aussi chez les sujets identifiés comme fragiles, chez lesquels l’évaluation bénéfice–risque sera très rigoureuse du fait d’un haut risque de décompensation viscérale. Une place de choix est réservée aux traitements antalgiques non médicamenteux, avec en premier lieu la kinésithérapie et la thermothérapie, tandis que les premiers résultats concernant l’utilisation du TENS sont prometteurs. On manque malheureusement d’études chez les octo- et nonagénaires, voire les centenaires lombalgiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Low back pain often occurs in old age in relationship with degenerative diseases, mainly osteoarthritis and osteoporosis. If etiological diagnosis is set up with the same criteria as for younger patients, pain assessment and its functional consequences has to be done in a specific geriatric strategy, requiring some tools validated in old and “very old” populations. The aim of the analgesia is to achieve a better comfort of the patient along with a better quality of life and the prevention of physical fitness impairment. Analgesic drug treatment will be prescribed following “Limoges guidelines”, including opioids, if needed, and those, more recent, of the American Geriatric Society. A special attention should be paid to possible toxicity of non-steroid anti-inflammatory drugs, in particular in elderly patients with comorbidities and polymedication, and in the frail ones, for whom the benefit–risk balance will be very strict, due to a high risk of major toxicity. Some non-drug analgesic therapies will been given a prominent choice, as physiotherapy and thermotherapy. The first results of PENS are promising, but we lack more specific studies in octogerians, nonagerians and centenarians.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Lombalgies, Personne âgée, Traitements antalgiques

Keywords : Low back pain, Elderly people, Pain management


Plan


© 2010  Société française de rhumatologie. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 78 - N° 1

P. 32-35 - février 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Troubles de la statique au cours des affections neurologiques évolutives : syndromes parkinsoniens et pathologies musculaires
  • Vincent Tiffreau, Marguerite Preudhomme, Luc Defebvre
| Article suivant Article suivant
  • Est-il raisonnable de prescrire une rééducation lombaire après 75 ans ?
  • Francois Rannou, Agathe Papelard, Serge Poiraudeau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.