Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Improving antibiotic use in the hospital: Focusing on positive blood cultures is an effective option - 03/03/11

Amélioration de l’utilisation des antibiotiques à l’hôpital à partir des hémocultures positives

Doi : 10.1016/j.lpm.2010.12.014 
Philippe Lesprit 1, , Lilia Merabet 2, José Fernandez 3, Patrick Legrand 2, Christian Brun-Buisson 4
1 Université Paris 12, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, groupe hospitalier Albert-Chenevier–Henri-Mondor, unité de contrôle, épidémiologie et prévention de l’infection, 94010 Créteil cedex, France 
2 Université Paris 12, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, groupe hospitalier Albert-Chenevier–Henri-Mondor, laboratoire de microbiologie, 94010 Créteil cedex, France 
3 Université Paris 12, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, groupe hospitalier Albert-Chenevier–Henri-Mondor, département d’information hospitalier, 94010 Créteil cedex, France 
4 Université Paris 12, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, groupe hospitalier Albert-Chenevier–Henri-Mondor, service de réanimation médicale, 94010 Créteil cedex, France 

Philippe Lesprit, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, hôpital Henri-Mondor, unité de contrôle, épidémiologie et prévention de l’infection, 51, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 94010 Créteil cedex, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 03 mars 2011
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Summary

Objectives

The unsolicited and systematic evaluation of positive blood cultures (pBC) after laboratory report by a single infectious disease specialist (IDS) was evaluated during one year, using a computer-generated alert by the laboratory. The main objectives of IDS counselling were to improve antibiotic use for bloodstream infection (i.e., initiating or modifying therapy) and to stop unjustified therapy for contaminated pBC.

Methods

During the first part of the study (4months), all pBC in patients from ICUs, medical and surgical wards were analyzed. After an interim analysis, only pBC from medical and surgical wards were evaluated during the second part (8months).

Results

Overall, 1090 episodes of pBC (representing 866 patients) were evaluated and classified as bloodstream infection (65.5%), contamination (29%) or undetermined (5.5%). Forty-three percent of episodes prompted IDS counselling, including initiation (5%), modification (27.5%), withdrawal (3.5%) and diagnosis workup (5%). Restricting the evaluation to medical and surgical wards increased the rate of counselling (61.2% vs. 27.7%, P<0.0001), notably for de-escalating (20% vs. 8%, P<0.0001), initiating (9% vs. 2%, P<0.0001), oral switch (6% vs. 2%, P<0.0001), withdrawing (5% vs. 2%, P=0.002) or reducing the duration of therapy (5% vs. 2%, P=0.002).

Discussion and conclusions

In complement to the laboratory report, a computer-generated alert used by the IDS was useful for the management of pBC in hospital. The impact of IDS counselling was more effective when the evaluation was restricted to medical and surgical wards.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

Un avis systématique mais non sollicité donné par l’infectiologue sur les hémocultures positives a été évalué, en utilisant une alerte informatisée à partir du laboratoire de microbiologie. Les principaux objectifs étaient d’améliorer l’usage des antibiotiques pour le traitement des bactériémies et d’arrêter les antibiothérapies non justifiées des hémocultures contaminées.

Méthodes

Pendant la première partie de l’étude (quatre mois), toutes les hémocultures provenant des services de médecine, chirurgie et réanimation ont été évaluées. Après avoir effectué une analyse intérimaire, seules les hémocultures positives de médecine et chirurgie ont été ensuite évaluées pendant la deuxième partie (huit mois).

Résultats

Au total 1090 épisodes (correspondant à 866 patients) ont été évalués, comprenant 65,5% de bactériémies, 29% d’hémocultures contaminées et 5,5% d’épisodes de signification clinique indéterminée. Quarante-trois pour cent de ces épisodes ont amené à un conseil de l’infectiologue, comprenant un avis sur l’initiation du traitement (5%), une modification de l’antibiothérapie débutée (27,5%), un arrêt (3,5%) ou un conseil diagnostique (5%). La restriction de l’évaluation aux services de médecine et chirurgie a augmenté le taux de conseil (61,2% vs. 27,7%, p<0,001), en particulier pour la dé-escalade de l’antibiothérapie (20% vs. 8%, p<0,0001), l’initiation (9% vs. 2%, p<0,0001), le relais oral (6% vs. 2%, p<0,0001), l’arrêt (5% vs. 2%, p=0,002) ou la réduction de la durée de traitement (5% vs. 2%, p=0,002).

Discussion et conclusions

En complément du signalement donné par le laboratoire, l’utilisation d’une alerte informatisée permet à l’infectiologue d’intervenir utilement sur la prise en charge des hémocultures positives à l’hôpital. L’impact du conseil est plus important quand l’évaluation est restreinte aux services de médecine et chirurgie.

What was already known

Determination of the appropriate therapy for bloodstream infections is one of the most common difficulties encountered by physicians in clinical practice.
Studies have shown that infectious disease physician advices optimized patient care and decreased antibiotic and side effect related costs.
The importance of close coordination between the microbiology laboratory and the infectious disease physician has been emphasized, and it has been shown that alert reports associated with clinical advice should complement traditional microbiological reports for patients with bloodstream infections.

What this article adds

A systematic evaluation of positive blood cultures could usefully be performed by a single infectious disease physician using a computer-generated alert, in addition to the early report of microbiological information by the laboratory.
Despite limited resources, the infectious disease physician was able to counsel the attending physicians with a high rate of compliance, suggesting that this strategy may be implemented successfully in many hospitals.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.