Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Critères de gravité et facteurs pronostiques du paludisme chez l’enfant à Dakar - 03/03/11

Doi : 10.1016/j.medmal.2010.09.001 
B. Camara a, , N.R. Diagne/Gueye a, P.M. Faye a, M.L. Fall a, J.L. Ndiaye b, M. Ba a, H.D. Sow a
a Service de pédiatrie, Centre national hospitalier d’enfants Albert-Royer-de-Fann, route de Ouakam, Dakar, Sénégal 
b Laboratoire parasitologie et mycologie, université Cheikh Anta Diop, Dakar, Sénégal 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

En vue d’apprécier les facteurs de gravité liés au paludisme et les facteurs pronostiques de décès, nous avons mené une étude au centre hospitalier national d’enfants Albert-Royer (CHNEAR) de Fann à Dakar.

Malades et méthodes

Il s’agissait d’une étude prospective du 1er janvier au 31 décembre 2007 portant sur les enfants de 0 à 15 ans admis pour paludisme à Plasmodium falciparum avec une goutte épaisse positive et ayant au moins un des critères de gravité du paludisme selon l’OMS en 2000. L’acidose n’a pas été étudiée.

Résultats

La fréquence hospitalière du paludisme grave était de 6,4 %, le sex-ratio de 1,4 et l’âge médian des patients de 91 mois. Le pic de fréquence était observé au quatrième trimestre (71,5 %). Les convulsions (52,5 %) et l’obnubilation (49,4 %) étaient les signes de gravité clinique les plus courants alors que nous avions l’hyperparasitémie (27,2 %) et l’anémie sévère (21,6 %). Nous avons eu une létalité de 11,1 % et les principaux facteurs de risque de décès étaient le jeune âge (p = 0,025), l’existence d’un coma (p = 0,007), d’une détresse respiratoire (p = 0,04) ou d’une hypoglycémie (p = 0,001).

Conclusion

La réduction de la mortalité palustre en milieu hospitalier au Sénégal reposera sur une prise en charge correcte de facteurs de mauvais pronostic tels que le coma, la détresse respiratoire et l’hypoglycémie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

Severity factors associated with malaria as well as prognostic factors for death were assessed at the Dakar Centre Hospitalier National d’Enfants Albert Royer de Fann (CHNEAR).

Patients and methods

A prospective study was carried out from January 1 to December 31, 2007 involving children from 0 to15 years of age, admitted for plasmodium falciparum malaria with positive thick drop examination, meeting at least one of the WHO 2000 malaria severity criteria. Acidosis was not studied.

Outcome

The rate of severe malaria cases in our hospital was 6.4%. The sex ratio was 1.4 and the median age of patients at 91 months. A peak was observed during the 4th trimester (75.5%). Convulsions (52.5%) and obtundation (49.4%) were the most common signs of clinical severity while hyperparasitemia and severe anemia ranged at 27.2% and 21.6%, respectively. Lethality was 11.1 % and the main death risk factors were young age (p = 0.025), coma (p = 0.007), respiratory distress (p = 0.04), or hypoglycemia (p = 0.001).

Conclusion

Reducing malaria hospital mortality in Senegal may be obtained by proper management of poor prognostic factors such as coma, respiratory distress, and hypoglycemia.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Paludisme, Plasmodium falciparum, Critères de gravité, Sénégal

Keywords : Malaria, Plasmodium falciparum, Severity criteria, Senegal


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 2

P. 63-67 - février 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Veille sanitaire et appréciation du risque infectieux émergent : méthode et critères d’analyse du risque
  • D. Bitar, D. Che, I. Capek, H. de Valk, C. Saura
| Article suivant Article suivant
  • Détection et quantification des infections génitales à papillomavirus humains : conséquences virologiques, épidémiologiques et cliniques
  • X. Carcopino, M. Henry, D. Olive, L. Boubli, C. Tamalet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.