Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le syndrome de Sjögren primitif à début tardif : manifestations cliniques et immunologiques. Comparaison avec la maladie à début précoce ou l’âge adulte dans une cohorte de 336 patients italiens - 08/03/11

Doi : 10.1016/j.rhum.2010.08.006 
Costantino Botsios a, , Antonio Furlan a, Pierantonio Ostuni a, Paolo Sfriso a, Marilisa Andrettae b, Francesca Ometto a, Bernd Raffeiner a, Silvano Todesco a, Leonardo Punzi a
a Unité de rhumatologie, service de médecine clinique et expérimentale, université de Padoue, Via Giustiniani 2, 35128 Padoue, Italie 
b Service d’otorhinolaryngologie-chirurgie de la tête et du cou, université de Padoue, Padoue, Italie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Étudier et comparer les caractéristiques cliniques et sérologiques de patients atteints du syndrome de Sjögren primitif (pSS) en fonction de l’âge de début de la maladie (sujets âgés versus adultes et jeunes).

Méthodes

Nous avons analysé rétrospectivement les dossiers de 336 patients pSS consécutifs, suivis dans notre service. Ceux-ci ont été subdivisés en trois groupes selon l’âge auquel a débuté la maladie : sujet âgé (>65 ans), adulte (>40 et ≤65 ans), et jeune (≤40 ans). Les signes cliniques et immunologiques de la maladie, les résultats de biopsie des glandes salivaires labiales et les résultats des tests oculaires et buccaux ont été collectés au moment du diagnostic et ensuite comparés entre les trois groupes.

Résultats

Chez 21 patients (6 %), la maladie a débuté après 65 ans. Au moment du diagnostic, 15 de ces patients (71,4 %) ont rapporté des symptômes de sécheresse buccale et 16 de sécheresse oculaire (76,1 %). La manifestation extraglandulaire la plus fréquente était l’arthralgie chez 14 patients (66,7 %), un phénomène de Raynaud dans cinq cas (23,8 %) et un purpura dans trois cas (14,2 %). Les tests diagnostiques oculaires (test de Shirmer et coloration au rose bengale) étaient positifs respectivement chez 17 (80 %) et neuf (44,4 %) patients. Dans huit cas (38 %), des valeurs normales ont été obtenues pour le flux salivaire total non stimulé, tandis que 12 patients (57,1 %) se sont révélés positifs pour la sialographie. Un focus score1 pour 4mm2 a été démontré dans 11 des 21 cas (53,3 %).

Conclusion

Un début de pSS chez le sujet âgé était associé à une incidence similaire de positivité des tests diagnostiques (sialographie parotidienne, tests oculaires, biopsie des glandes salivaires mineures) en comparaison à un début chez le sujet jeune ou adulte. En outre, aucune différence statistiquement significative n’a été trouvée entre les trois groupes concernant le sexe, l’ancienneté de la maladie ou les symptômes oculaires et buccaux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syndrome de Sjögren, Début chez le sujet âgé, Glandes salivaires, Maladies auto-immunes, Xérostomie, Sécheresse oculaire


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais sa référence anglaise dans le même volume de Joint Bone Spine (doi:10.1016/j.jbspin.2010.05.008).


© 2010  Société Française de Rhumatologie. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 78 - N° 2

P. 147-150 - mars 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Incidence de la tuberculose chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde. Revue systématique de la littérature
  • Laurence Baronnet, Thomas Barnetche, Valentine Kahn, Claire Lacoin, Christophe Richez, Thierry Schaeverbeke
| Article suivant Article suivant
  • Les anticorps anti-CCP sont associés avec un âge de début précoce de la polyarthrite rhumatoïde
  • Francisco J. Diaz, Adriana Rojas-Villarraga, Juan C. Salazar, Antonio Iglesias-Gamarra, Ruben D. Mantilla, Juan-Manuel Anaya

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.