Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Myomectomie hystéroscopique : récidive et enquête de satisfaction à court et long terme - 22/03/11

Doi : 10.1016/j.jgyn.2011.01.003 
N. Bourdel a, , C. Bonnefoy a, K. Jardon a, D. Da Ines b, E. Tognazza a, B. Rabischong a, R. Botchorisvili a, J.-L. Pouly a, M. Canis a, G. Mage a
a Service de gynécologie-obstétrique, CHU Estaing, 1, place Lucie-Aubrac, 63000 Clermont-Ferrand, France 
b Service de radiologie, CHU Estaing, 1, place Lucie-Aubrac, 63000 Clermont-Ferrand, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectifs

Évaluer les résultats postopératoires après résection hystéroscopique de myomes sous-muqueux symptomatiques à court et long terme.

Patientes et méthodes

Étude rétrospective unicentrique (CHU Estaing, Clermont-Ferrand, France) incluant les patientes opérées par hystéroscopie en 2004 pour un ou plusieurs myomes sous-muqueux symptomatiques. Une enquête téléphonique étudiant la récidive des symptômes et la satisfaction des patientes a été réalisée à quatre et six ans postopératoires.

Résultats

Soixante-douze patientes (âge moyen : 45,6 ans [18–70]) ont été opérées. Lors de la première évaluation, le taux de récurrences était de 22 % (n=15) dont 87,5 % dans la première année. Dix-neuf pour cent des patientes ont nécessité un geste thérapeutique ultérieur. Les facteurs significatifs de risque d’échec du traitement incluaient l’âge plus jeune, la taille et le nombre des myomes, l’extension intramurale et le caractère incomplet de la résection. En 2010, le taux total d’échecs était de 30,7 % (n=18). Cinquante pour cent des patientes présentant une résection incomplète ne nécessiteront aucun geste complémentaire.

Conclusion

Dans 70 % des cas, l’efficacité de la résection hystéroscopique se maintient à long terme. La ré-intervention ne doit pas être systématique après résection incomplète. L’information faite aux patientes, surtout celles présentant des facteurs de risque de récidive, se doit d’être complète.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

To assess the postoperative results at short- and long-term after hysteroscopic resection of submucosal myoma giving rise to symptoms.

Patients and methods

Retrospective study (University Hospital Estaing, Clermont-Ferrand, France) including patients operated by hysteroscopy in 2004 for one or more submucosal myomas giving rise to symptoms. A survey concerning relapse of symptoms and patient satisfaction was made by phone 4 and 6years after surgery.

Results

Seventy-two patients (mean age: 45.6years [18–70]) underwent hysteroscopy. At the time of the first survey, the rate of recurrence was 22% (n=15) with 87.5% of cases of recurrence in the first year. Nineteen percent of the patients needed subsequent treatment. The significant factors for the risk of failure of treatment included younger age, number and large size myoma, intramural extension and incomplete resection. In 2010, the overall failure rate was 31.7% (n=20). Fifty percent of the patients who had an incomplete resection required no further treatment.

Conclusion

In 70% of cases, hysteroscopic resection remains efficient at long-term. Repeat surgery should not be systematic after incomplete resection. The patients must be fully informed, and especially with respect to the risk factors for recurrence.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Myome, Hystéroscopie, Myomectomie hystéroscopique, Enquête de satisfaction, Hystérectomie, Saignements anormaux

Keywords : Myoma, Hysteroscopic myomectomy, Hysteroscopy, Abnormal bleeding, Satisfaction survey


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 40 - N° 2

P. 116-122 - avril 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Quels arguments pour déterminer l’origine infectieuse d’un retard de croissance intra-utérin ?
  • A.-G. Cordier, S. Nedellec, A. Benachi, R. Frydman, O. Picone
| Article suivant Article suivant
  • Fertilité après myomectomie par laparotomie pour les femmes de plus de 38 ans
  • I. Roux, E. Faivre, C. Trichot, A.-C. Donnadieu, H. Fernandez, X. Deffieux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.