Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intérêt du facteur VII activé recombinant dans l'hémorragie de la délivrance sévère réfractaire à la prise en charge conservatrice conventionnelle - 01/01/04

Doi : 10.1016/j.annfar.2004.09.005 
A. Brice a, U. Hilbert a, , S. Roger-Christoph a, H. Fernandez b, A.S. Dumenil a, A. Descorps-Declère a, F. Mercier a, D. Benhamou a
a Département d'anesthésie-réanimation, hôpital Antoine-Béclère, 157, rue de la Porte-de-Trivaux, 92141 Clamart cedex, France 
b Service de gynécologie obstétricale, hôpital Antoine-Béclère, 157, rue de la Porte-de-Trivaux, 92141 Clamart cedex, France 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L'hémorragie de la délivrance est actuellement la principale cause de mortalité maternelle en France. L'objectif du traitement est de maintenir une volémie efficace et d'arrêter le saignement par des moyens à la fois médicaux et chirurgicaux. Nous rapportons deux cas d'hémorragie de la délivrance par atonie utérine avec choc hémorragique et troubles sévères de la coagulation. Les traitements habituels médicaux et chirurgicaux de cette hémorragie ayant échoué, après la transfusion de plus d'une masse sanguine, la décision a été prise d'utiliser du facteur VII activé recombinant (rFVIIa) à la dose de 60 μg/kg en bolus IV. Dans les deux cas, le rFVIIa a permis d'arrêter le saignement diffus et persistant malgré l'hémostase chirurgicale. Aucune transfusion n'a été nécessaire après l'administration de rFVIIa qui pourrait être un agent hémostatique d'ultime recours dans le traitement des hémorragies de la délivrance réfractaires aux thérapeutiques usuelles. Le moment et la dose d'utilisation optimale, ainsi que la sécurité de son emploi restent à déterminer. Une patiente a développé, quatre semaines plus tard, une thrombose bilatérale des veines ovariennes, complication dont le lien avec l'utilisation de rFVIIa ou les ligatures étagées de l'utérus (capitonnage de l'utérus suivant la technique de CHO) effectuées lors de la chirurgie reste indéterminée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Postpartum haemorrhage remains the main cause of maternal morbidity and mortality. Treatment aims at maintaining hemodynamic circulation and preventing shock by stopping blood loss both medically and surgically. We report two cases of major postpartum haemorrhage due to uterine atony. Patients developed haemorrhagic shock and severe coagulation disorders (nadir values of PTT were <10% and fibrinogen was <0.1 g/l). Well-codified medical (ocytocin, sulprostone) and surgical management (ligation of both hypogastic arteries in the two cases completed by staged uterine ligation in one case) failed to stop bleeding. Recently, several case reports described successful use of recombinant activated factor VII (rFVIIa) in scheduled surgery, trauma and major postpartum haemorrhage. Thus, after transfusion of more than one blood mass and failure of surgical haemostasis to stop bleeding, rFVIIa (60 μg/kg) was given. A single iv bolus injection stopped ongoing diffuse haemorrhage in the two cases. No further transfusion was required afterwards in both patients. RFVIIa might thus be a strong complementary agent in the management of major postpartum haemorrhage. Optimal dose, timing and safety characteristics of rVIIa administration remain to be determined. One patient developed four weeks later thrombosis of both ovarian veins, a complication that can be related to either rFVIIa or to the staged uterine ligations performed during surgery.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hémorragie de la délivrance, Trouble de l'hémostase, Facteur VII activé recombinant

Keywords : Severe postpartum haemorrhage, Coagulation disorders, Recombinant activated factor VII


Plan


© 2004  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 23 - N° 11

P. 1084-1088 - novembre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Rhabdomyolyse aiguë lors d'une intoxication au butane. À propos de deux cas
  • M. Khatouf, B. Ifkharen, M. Drissi, B. Housni, M. Harandou, N. Kanjaa
| Article suivant Article suivant
  • Pneumomyélogramme cervical post-traumatique : une entité à ne pas méconnaître
  • R. Amathieu, V. Minville, M.P. Poloujadoff, B. Vigué

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.