Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Mesure de la pression intraoculaire et de l’épaisseur cornéenne centrale d’enfants de zéro à dix ans sous anesthésie générale - 12/04/11

Doi : 10.1016/j.jfo.2011.01.010 
A. Sauer a, , F. Abry a, J. Blavin a, M. Saleh a, D. Gaucher a, N. Meyer b, T. Bourcier a, C. Speeg-Schatz a
a Service d’ophtalmologie, hôpitaux universitaires de Strasbourg, nouvel hôpital Civil, BP 426, 67091 Strasbourg, France 
b Service de biostatistiques, nouvel hôpital Civil, BP 426, 67091 Strasbourg, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Les corrélations entre la pression intraoculaire (PIO), l’épaisseur cornéenne centrale (ECC) et l’âge, ainsi que leurs facteurs de variation sont peu étudiés chez l’enfant. Les buts de notre travail sont de déterminer les valeurs standard de PIO et d’ECC et d’examiner leurs variations en fonction de l’âge, du sexe, du côté et de l’origine géographique chez des enfants de zéro à dix ans.

Patients et méthodes

Trois cent vingt yeux de 160 enfants opérés pour un strabisme et ne souffrant d’aucune autre pathologie oculaire ont été examinés sous anesthésie générale entre octobre 2007 et février 2009. Une mesure de la PIO au tonomètre de Perkins et de l’ECC par pachymétrie contacte ont été réalisées. Trois groupes d’enfants ont été analysés : zéro à deux ans (n=30), deux à six ans (n=68) et six à dix ans (n=62).

Résultats

La PIO augmente progressivement avec l’âge (p<0,001). Les enfants caucasiens ont une PIO moyenne plus élevée que les non-caucasiens (p<0,05). La PIO ne varie pas en fonction du sexe ou du côté de la mesure. L’ECC ne semble pas varier avec l’âge. Aucun des paramètres suivants n’est corrélé avec l’ECC dans notre étude : origine ethnique, sexe et côté. Contrairement aux mesures chez l’adulte, il ne semble pas y avoir de corrélation entre la PIO et l’ECC chez l’enfant.

Conclusion

L’association clinique potentielle entre la PIO et l’ECC chez l’enfant demeure trouble. La sous-correction d’une PIO élevée en cas de cornée épaisse, comme cela se pratique quotidiennement en consultation de glaucome chez l’adulte, peut ainsi s’avérer faussement rassurante chez l’enfant.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The correlation between intraocular pressure (IOP) and age is poorly studied in children. Thus, the aims of our work are to determine the IOP and central corneal thickness (CCT) standards in children from 0 to 10 years of age and to examine the possible relationship between IOP, CCT and age.

Methods

Three hundred and twenty eyes of 160 healthy subjects were examined between October 2007 and February 2009 under general anesthesia for eye muscle surgery. Three groups were analyzed: 0 to 2 years (n=30), 2 to 6 years (n=68) and older than 6-year-old (n=62). Measurement procedures included Perkins tonometry and contact pachymetry.

Results

The mean IOP increased progressively with age (P<0.001). Caucasian children had higher IOP than non-Caucasian children (P<0.05). Gender and side were not significantly associated with IOP. There was no significant difference in CCT between the three groups of age. None of the following parameters were significantly associated with CCT: ethnicity, gender and side.

Conclusions

Correlation between IOP and CCT remains unclear during childhood. False reassurance might result if high IOP measurements are inappropriately adjusted downward in children with increased CCT.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pression intraoculaire, Épaisseur cornéenne centrale, Épidémiologie, Enfant

Keywords : Intraocular pressure, Central corneal thickness, Epidemiology, Children


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 4

P. 238-242 - avril 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Influence des pathologies de la surface oculaire sur le traitement du glaucome
  • C. Van Went, E. Brasnu, P. Hamard, C. Baudouin, A. Labbé
| Article suivant Article suivant
  • Occlusion de branche veineuse de la rétine associée à une sarcoïdose chez l’enfant : à propos d’un cas
  • M. Momtchilova, B. Pelosse, E. Ngoma, L. Laroche

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.