Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Persistance prolongée de liquide sous-rétinien rétrofovéolaire après un décollement de rétine rhegmatogène - 12/04/11

Doi : 10.1016/j.jfo.2011.01.006 
M.N. Feraoun , C. Dot, A. Lecorre, H. El Chehab, F. May
Service d’ophtalmologie, hôpital d’instruction des armées Legouest, 27, avenue de Plantières, 57998 Metz Armées, France 

Auteur correspondant. 15, avenue Foch, 54 000 Nancy, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La présence de liquide sous-rétinien (LSR) maculaire est une cause de récupération fonctionnelle incomplète après traitement chirurgical des décollements de rétine. Son diagnostic peut être difficile cliniquement, et repose alors sur la tomographie par cohérence optique (OCT) maculaire.

Observation

Nous décrivons le cas d’un patient de 25 ans ayant présenté une persistance de LSR maculaire infraclinique pendant une durée de 16 mois après un décollement de rétine inférieur macula soulevée post-traumatique. Initialement traité par cryo-indentation, la persistance postopératoire d’une lame de décollement inférieure a motivé une seconde procédure par vitrectomie sous indentation, à la recherche d’une déhiscence non vue. La résorption du LSR périphérique a nécessité un mois. La mauvaise récupération visuelle alors observée (3/10 P4) a motivé la réalisation d’un OCT maculaire permettant de mettre en évidence une lame de LSR maculaire infraclinique. Sa résorption a nécessité un temps anormalement long de 16 mois avec une récupération fonctionnelle inespérée de 8/10 P2.

Discussion

Nous discutons, à partir de ce cas, des raisons de la résorption anormalement lente de LSR malgré une procédure chirurgicale obturant la déhiscence. L’importance du décollement initial, sa topographie inférieure, sans doute sa composition et la qualité de l’épithélium pigmentaire (EP) sous-jacent sont des facteurs importants à considérer. Par ailleurs, l’excellente récupération fonctionnelle suggère la très bonne tolérance du LSR chronique maculaire dans ce type de pathologie.

Conclusion

La persistance même infraclinique de LSR maculaire est une cause de retard de récupération fonctionnelle chez les patients traités pour décollement de rétine rhegmatogène. L’OCT maculaire permet un diagnostic précoce et un suivi adapté de ces patients particuliers.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Persistent subretinal foveal fluid is responsible for incomplete functional recovery after retinal detachment surgery. The diagnosis may be difficult based on ophtalmoscopy and requires macular optical coherence tomography (OCT).

Case report

We describe the case of a 25-year-old patient who presented persistence of subretinal foveal fluid over 16 months after an inferior macula off posttraumatic retinal detachment. The patient was initially treated by scleral buckling but the persistence of inferior subretinal fluid led to a second surgery by vitrectomy. The resorption of peripheral subretinal fluid was achieved within one month, but the patient showed incomplete visual function recovery of 3/10 P4 and an OCT macular profile revealed the presence of infraclinical subfoveal fluid. The resorption of this subfoveal fluid was abnormally long with a delay of 16 months before complete reattachment, nonetheless the patient showed an excellent final visual recovery at 8/10 P2.

Discussion

We discuss the reasons for this long resorption of macular subretinal fluid despite a successful surgical treatment. Furthermore the excellent visual recovery suggests a surprisingly good tolerance of chronic macular subfoveal fluid in this pathology.

Conclusion

The infraclinical persistence of subfoveal fluid is responsible for delayed functional recovery in patients treated for retinal detachment. Macular OCT allowed an early diagnosis and accurate follow up of these specific patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Décollement de rétine rhegmatogène, Liquide sous-rétinien, OCT

Keywords : Rhegmatogenous retinal detachment, Subretinal fluid, OCT


Plan


 Communication orale présentée lors du 114e congrès de la Société française d’ophtalmologie en mai 2008.


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 4

P. 248-251 - avril 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Occlusion de branche veineuse de la rétine associée à une sarcoïdose chez l’enfant : à propos d’un cas
  • M. Momtchilova, B. Pelosse, E. Ngoma, L. Laroche
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome des taches blanches évanescentes et sclérose en plaques
  • G. Querques, A.V. Bux, R. Forte, P. Francesco, I. Cristiana, N.D. Noci

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.