Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’art de l’expertise : le couple justice–médecine dans l’Antiquité - 26/04/11

Doi : 10.1016/j.medleg.2011.02.002 
O. Toulouse a, , B. Soustre de Condat b, A. Barthès a, F. Laly c, B. Marc d
a Unité de consultations médico-judiciaires, centre hospitalier de Lagny-marne-la-Vallée, 31, avenue du Gal-Leclerc, 77405 Lagny-sur-Marne, France 
b Service départemental d’archéologie de Seine-et-Marne, 248, avenue Charles-Prieur, 77196 Dammarie-les-Lys, France 
c Service de gérontologie, centre hospitalier Joffre-Dupuytren, 1, rue Louis-Camatte, 94210 Draveil, France 
d Centre d’activité urgences médico-judiciaires, centre hospitalier de Compiègne, 8, avenue Henri-Adnot, 60200 Compiègne, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Des recherches bibliographiques permettent aux auteurs de présenter l’histoire évolutive du couple justice–médecine dans l’Antiquité. L’histoire de l’expertise médicolégale ne peut être dissociée de celle de la médecine, ni de celle des lois et pas d’avantage de celle des sociétés. L’approche juridique de la réparation des dommages causés par des actes médicaux qui donnera naissance à la médecine légale, ainsi que l’évaluation du dommage corporel remontent à une époque très reculée. Dans les premiers temps, la justice est d’essence divine et ce sont les prêtres qui sont dépositaires des connaissances médicales. Puis, au fil des siècles, la médecine échappe aux ministres du culte et les hommes mettent en place des lois qui sont le reflet de la société dans laquelle ils évoluent. Initialement, les actes semblent avoir la prévalence sur le dommage corporel qui peut en résulter. Ensuite, à partir des séquelles apparaît la notion de dommage–intérêt.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Library researches allow the authors to present the evolutionary history of the couple justice–medicine in Antiquity. The history of the forensic expertise cannot be dissociated from that of medicine, nor of that of the laws and not of advantage of that of the societies. Legal approach of the compensation for the damages caused by medical acts which will give rise to the legal one, as well as the evaluation of the physical injury go back to one very moved back time. In the first times, justice is a divine tradition, and they are the priests who are agents of medical knowledge. Then, from the wire of the centuries, medicine escapes the ministers of religion and the men set up laws, which are the reflection of the society in which they evolve. Initially, the acts seem to have the prevalence on the physical injury, which can result from it. Then, starting from the after-effects the concept of damage interest appears.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Médecine légale, Histoire de la médecine légale, Dommage corporel, Lois

Keywords : Forensic science, History of forensic medicine, Bodily damage, Law


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 2 - N° 1

P. 12-16 - mars 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Diagnostic post-mortem d’acidocétose diabétique. À propos de deux cas
  • C. Boulagnon, R. Garnotel, D. Lamiable, M.-D. Diebold, P. Gillery, P. Fornès
| Article suivant Article suivant
  • L’expertise post-sentencielle : vers une révolution méthodologique ? Nouvelles recommandations concernant l’évaluation des auteurs de violence sexuelle
  • A. Baratta, O. Halleguen, A. Morali

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.