Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Un choc septique d'étiologie inhabituelle : Capnocytophaga canimorsus. Le chien est-il toujours le meilleur ami de l'homme ? - 01/01/04

Doi : 10.1016/j.annfar.2004.10.007 
P. Gouin a, , B. Veber a, O. Collange a, N. Frebourg b, B. Dureuil a
a Département d'anesthésie-réanimation, hôpital Charles-Nicolle, 1, rue de Germont, 76031 Rouen cedex, France 
b Département de microbiologie, hôpital Charles-Nicolle, 1, rue de Germont, 76031 Rouen cedex, France 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La mortalité des infections fulminantes chez le patient splénectomisé est importante (50 à 80 %). L'infection à Capnocytophaga canimorsus, bactérie saprophyte de la cavité buccale des chiens et des chats, est une étiologie rare d'infection chez l'homme. Son pronostic est sévère (30 % de mortalité), notamment chez le sujet splénectomisé. Nous rapportons le cas d'un patient splénectomisé ayant présenté un choc septique communautaire d'évolution rapidement défavorable, attribué à une septicémie à C. canimorsus. Le diagnostic étiologique et le mode de contamination n'ont été connus que plusieurs semaines après le décès du patient. Ce diagnostic bactériologique tardif est dû à la croissance lente de C. canimorsus in vitro.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The mortality of overwhelming postsplenectomy infections (OPSI) is significant (50 to 80 percent). Capnocytophaga canimorsus belongs to the normal oral flora of dogs and cats. It is seldom responsible for human infections, but its prognosis is bad (about 30 percent of overall mortality), especially in asplenic patients. We report a case of a splenectomized patient who suffered from communal septic shock due to C. canimorsus septicaemia. The course of events was rapidly fatal. Diagnosis and mode of contamination were determined only a few weeks after the patient's death. This late microbiological diagnosis is due to a slow growth of C. canimorsus in vitro.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Choc septique, Capnocytophaga canimorsus, Splénectomie, Purpura

Keywords : Septic failure, Capnocytophaga canimorsus, Splenectomy, Purpura


Plan


© 2004  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 23 - N° 12

P. 1185-1188 - décembre 2004 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.