Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement endoscopique de l’œsophage de Barrett - 02/05/11

Doi : 10.1016/j.lpm.2011.02.022 
Ariane Vienne 1, 2, , Frédéric Prat 1, 2
1 Assistance publique–Hôpitaux de Paris (AP–HP), hôpital Cochin, service de gastro-entérologie, 75014 Paris, France 
2 Université Paris-Descartes, faculté de médecine, 75270 Paris cédex 06, France 

Ariane Vienne, CHU Cochin, service d’hépatogastro-entérologie, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 13
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Key points

High grade dysplasia and superficial carcinomas (with no extension under muscularis mucosae) can be indications for endoscopic treatments of Barrett oesophagus.

When an endoscopic treatment is considered, a gastroscopy with use of acetic acid and planimetry and the confirmation of high-grade dysplasia by a new examination after PPI treatment and a pathologic second confimation is needed.

For high-grade dysplasia in focalised and visible lesions, an endoscopic resection by EMR or ESD should be proposed: it allows a more acurate pathologic examination and can be an effective curative treatment.

After endoscopic resection of visible high grade dysplasia lesions, a complete eradication of Barrett oesophagus may be proposed to prevent dysplasia recurrence.

In case of extensive high-grade dysplasia or to eradicate Barrett oesophagus residual lesions, radiofrequency ablation is the preferred endoscopic technique. Photodynamic therapy may also be proposed for more invasive lesions or after other endoscopic techniques with mucosal scars.

Surgical oesophagus resection is still recommended for diffuse high-grade dysplasia in young patients or in case of pathologic pejorative criteria in endoscopic resection specimen.

In case of Low-grade dysplasia, either endoscopic surveillance should be performed every six or 12 months or radiofrequency ablation could be proposed in the yield of prospective studies.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Points essentiels

Les indications potentielles de traitement endoscopique de l’œsophage de Barrett sont la dysplasie de haut grade et les cancers superficiels (au maximum intramuqueux, ne dépassant pas la musculaire muqueuse).

Lorsqu’un traitement endoscopique est discuté, un bilan extensif est indispensable : gastroscopie avec utilisation d’acide acétique et planimétrie, confirmation histologique de la dysplasie de haut grade par une double lecture anatomopathologique et après traitement par inhibiteurs de la pompe à protons.

Une résection par mucosectomie ou dissection sous-muqueuse des lésions en dysplasie de haut grade doit être proposée pour toutes les lésions focalisées visibles : elle complète le bilan d’extension en permettant une analyse histologique plus précise et peut être curative.

Après résection endoscopique des lésions de haut grade visibles, il peut être justifié de proposer une éradication complète du Barrett pour prévenir les récidives.

En cas de lésions de haut grade diffuses ou pour éradiquer les lésions de Barrett résiduelles, la technique endoscopique de choix est la radiofréquence. La thérapie photodynamique peut être également utilisée, en particulier pour des lésions plus profondes ou après d’autres techniques endoscopiques.

L’œsophagectomie reste indiquée en cas de critère histologique de mauvais pronostic sur la pièce de résection endoscopique ou en cas de lésions de haut grade diffuses chez un patient opérable.

La dysplasie de bas grade doit être surveillée de façon rapprochée, annuelle ou semestrielle ou bien-être détruite par radio-fréquence dans le cadre de protocoles prospectifs. La métaplasie intestinale isolée doit être surveillée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 40 - N° 5

P. 516-528 - mai 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Place de la surveillance endoscopique de l’œsophage de Barrett
  • Sarah Leblanc, Elise Pommaret, Romain Coriat, Frédéric Prat
| Article suivant Article suivant
  • Place de la chirurgie dans le traitement des cancers superficiels sur endobrachyœsophage
  • Mahaut Leconte, Bertrand Dousset

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.