Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Syndrome douloureux vésical (ou cystite interstitielle) - 04/05/11

[5-0675]  - Doi : 10.1016/S1634-6939(11)53010-8 
S. Drouin, M. Rouprêt
Service d'urologie, Hôpital Pitié-Salpêtrière, Assistance publique-Hôpitaux de Paris, 47-83, boulevard de l'Hôpital, 75651 Paris cedex 13, France 
Faculté de médecine Pierre et Marie Curie, Université Paris VI, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 2

Résumé

Le syndrome douloureux vésical ou cystite interstitielle (CI) est une pathologie de la vessie qui reste largement méconnue. La CI touche davantage les femmes que les hommes et son étiologie demeure non élucidée. Les différentes études suggèrent que sa physiopathologie est multifactorielle. Le diagnostic de la CI doit être suspecté par le clinicien sur les informations obtenues lors de l'anamnèse. La confirmation de ce diagnostic, qui reste un diagnostic d'élimination, repose sur une série d'examens dont le but est d'écarter d'autres pathologies. Aucun test pathognomonique de la CI n'est disponible. La méconnaissance de la physiopathologie rend les traitements empiriques. La réponse au traitement varie en fonction du patient et il est fréquent d'essayer de nombreux médicaments avant d'en trouver un qui soulage. Certaines méthodes ou certains médicaments peuvent avoir des effets bénéfiques assez importants, mais souvent au bout de quelques mois et malheureusement pendant une période limitée. Il est fréquent que le traitement devienne de moins en moins efficace au cours du temps et que les symptômes réapparaissent. De plus, il est difficile de dire si une amélioration a été causée par un médicament ou simplement par une rémission spontanée. Un algorithme décisionnel est proposé à la fin de cet article. Certains facteurs aggravants ont été décrits, susceptibles de précipiter la douleur due à la CI. On note le stress, les rapports sexuels, les vêtements serrés, l'exercice et certaines alimentations telles que les boissons acides, le café, les épices, l'alcool, les boissons gazeuses, le thé et le chocolat.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cystopathies, Cystite, Vessie, Éosinophile, Hydrodistension, Glycosaminoglycane, Cystoscopie, Histologie


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Prostatites et épididymites
  • V. Phé, M. Rouprêt
| Article suivant Article suivant
  • Retour à domicile du patient opéré des voies urinaires
  • C. Billault, M. Rouprêt

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.