Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Macular pigment distribution in Stargardt macular disease - 13/05/11

Doi : 10.1016/j.jfo.2011.01.013 
M.-B. Rougier , M.-N. Delyfer, J.-F. Korobelnik
Unité rétine – uvéites – neuro-ophtalmologie, service d’ophtalmologie, hôpital Pellegrin, CHU de Bordeaux, place Amélie-Raba-Léon, 33076 Bordeaux cedex, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Purpose

To investigate macular pigment optical density (MPOD) and distribution in patients with Stargardt disease.

Methods

Prospective observational case series. The study included 13 eyes of 13 consecutive patients. A modified confocal scanning laser ophthalmoscope (SLO, Heidelberg, Germany) was used for MPOD measurement. It calculated the MPOD at 0.5° of the center of the fovea, and MPOD in the 0.5° and 2° areas.

Results

Two different MPOD profile patterns were observed: group 1 was composed of patients with a flat profile, i.e., with very low MPOD in all locations, and group 2 presented a normal profile. In group 2, all eyes but one had good visual acuity (VA); in group 1, some displayed poor VA, but others had good VA. All patients in group 1 displayed a thinning of the macular area on OCT.

Conclusions

These results suggest that the flat MPOD profile, even if the visual acuity is good, could be associated with poor prognosis. The two different patterns of MPOD distribution described could reflect two different stages in the course of Stargardt disease. No strong correlations were found between MPOD profiles and visual acuity or macular thickness, but a straight trend was brought out that may indicate that the flat MPOD profile has a poor functional prognosis. Long follow-up is required to confirm this hypothesis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

But

Mesurer la densité du pigment maculaire (PM) chez des patients porteurs de maladie de Stargardt.

Méthodes

Étude observationnelle prospective portant sur 13 yeux de 13 patients consécutifs. Une acuité visuelle minimale était requise afin d’obtenir une bonne fixation au cours de l’examen. Dans tous les cas il y avait des lésions maculaires. La densité du PM a été mesurée à l’aide du scanning Laser Ophtalmoscope (Heidelberg®) utilisant la méthode d’autofluorescence. La densité du PM était mesurée à 0.5° d’excentricité et dans l’aire des 0.5 et 2° centraux. Une mesure de l’épaisseur maculaire centrale à l’aide du Stratus OCT (Zeiss®) a également été effectuée.

Résultats

Deux types de profil de densité de PM ont été mis en évidence : un type de profil plat (groupe 1) dans lequel la densité de PM est très basse quelque soit le degré d’excentricité, et un type avec pic central (groupe 2) dans lequel la densité de PM est normale à 0.5° et décroît très rapidement pour des valeurs basses à 2°. Tous les patients du groupe 2 sauf un présentent une bonne acuité visuelle. Ceux du groupe 1 ont des acuités visuelles très variables. Enfin tous les patients du groupe 1 ont une épaisseur maculaire diminuée sur l’OCT.

Conclusions

Nos résultats suggèrent qu’un profil de répartition plat du PM, même si l’acuité visuelle reste bonne, pourrait être associé avec un moins bon pronostic. Les deux types de profil de densité de PM décrits pourraient correspondre à des stades évolutifs différents de la maladie. Aucune corrélation n’a pu être établie entre les types de profile de PM et l’acuité visuelle d’une part, ni avec l’épaisseur maculaire d’autre part. Il serait intéressant de confirmer cette hypothèse sur une série plus importante, et avec un suivi plus long.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Autofluorescence, Macular pigment, Macular pigment optic density, Stargardt disease

Mots clés : Autofluorescence, Pigment maculaire, Densité du pigment maculaire, Maladie de Stargardt


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 5

P. 287-293 - mai 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement par injection intravitréenne de bevacizumab de néovaisseaux choroïdiens compliquant une maladie de Best
  • J. Perol, B. Wolff, J.-A. Sahel, Y. Le Mer
| Article suivant Article suivant
  • Qualité de vie après LASIK : partie II. Qualité de vie et satisfaction d’une population de patients opérée par LASIK
  • J.-J. Saragoussi, J. Djadi-Prat, D.-A. Lebuisson, B. Arson, D. Saragoussi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.