Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation de l’épaisseur choroïdienne par tomographie en cohérence optique (SD-OCT). Étude préliminaire dans le glaucome à angle ouvert - 13/05/11

Doi : 10.1016/j.jfo.2011.02.004 
J.-R. Fénolland , J.-M. Giraud, F. Maÿ, A. Mouinga, S. Seck, J.-P. Renard
Service d’ophtalmologie, hôpital d’instruction des armées du Val-de-Grâce, 74, boulevard de Port-Royal, 7005 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Une nouvelle méthode d’acquisition en Spectral Domain OCT permet une meilleure évaluation de l’épaisseur choroïdienne. Nous rapportons les résultats d’une étude préliminaire de la mesure de l’épaisseur choroïdienne au sein d’une population de sujets sains et de patients glaucomateux.

Patients et méthodes

Le but de cette étude préliminaire est d’évaluer la récente technique d’acquisition et de mesure de l’épaisseur choroïdienne en Spectral Domain OCT (Enhanced Depth Imaging SD-OCT) et de comparer l’épaisseur choroïdienne subfovéolaire au sein d’un groupe de 17 yeux de neuf sujets normaux, avec un groupe de 23 yeux de 14 patients glaucomateux. La mesure de l’épaisseur choroïdienne subfovéolaire a été réalisée avec un OCT Spectralis™. Chaque acquisition résulte du moyennage de 100 scans linéaires centrés sur la région fovéolaire avec une haute reproductibilité. Deux procédures ont été réalisées, par le même opérateur, pour chaque œil afin d’obtenir une mesure moyenne de l’épaisseur choroïdienne subfovéolaire. Les résultats sont analysés et comparés avec les données de l’examen clinique (réfraction, atrophie péripapillaire [APP], âge, sexe…).

Résultats

Une très bonne corrélation entre les mesures des deux acquisitions est retrouvée : r=0,99 (p<0,001). Le groupe de sujets normaux avec un âge moyen de 72,76±7,71ans, une réfraction de 0,71±0,74 D et une APP pour 29 % des yeux, présente une épaisseur choroïdienne subfovéolaire moyenne de 224,38μm. Le groupe des sujets glaucomateux, avec un âge moyen de 71,39±11,37ans, une réfraction de −1,37±2,74 D et une APP pour70 % des yeux présente une épaisseur choroïdienne subfovéolaire moyenne de 219,98μm. Il n’existe pas de différence statistiquement significative entre les deux groupes étudiés pour les valeurs moyennes d’épaisseur choroïdienne ou la réfraction. Dans les deux groupes, l’atrophie péripapillaire est toujours corrélée négativement avec l’épaisseur choroïdienne. Si l’atrophie péripapillaire est retrouvée corrélée avec l’âge chez les sujets sains (p<0,001), ce n’est pas le cas chez les patients glaucomateux (p=0,795).

Discussion

Il s’agit, à notre connaissance, de la première étude de mesure d’épaisseur de la choroïde chez les patients glaucomateux. La reproductibilité de la mesure est très bonne. Dans tous les cas, il existe une corrélation négative entre atrophie péripapillaire et épaisseur choroïdienne. Les résultats ne retrouvent pas de différence entre les sujets normaux et glaucomateux au sein de la population étudiée mais l’effectif reste limité.

Conclusion

Des études complémentaires sont nécessaires pour mieux préciser la relation entre l’épaisseur choroïdienne et l’étendue de l’APP, les deux étant corrélées, d’une part, ainsi qu’un éventuel lien en fonction du stade évolutif de la neuropathie glaucomateuse, d’autre part.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Choroidal thickness (CT) can be evaluated with spectral domain OCT. The authors report the results from a preliminary study comparing CT in normal and glaucomatous eyes.

Patients and method

The aim of this study was to measure subfoveolar CT in normal and glaucomatous eyes and to evaluate the recent enhanced depth imaging technique (EDI SD-OCT). Seventeen eyes of nine healthy subjects where compared with 23 eyes of 14 glaucomatous patients. CT was evaluated using a Spectralis™ OCT. A section was obtained within a 30° scan centered on the fovea, with 100 scans averaged for each section. Two acquisitions were made for each eye by the same operator to obtain an average CT measurement. The results were compared with clinical examination data (refractive error, peripapillary atrophy, and age).

Results

There was a strong correlation between the two measurements r=0.99 (p<0.001). The mean age of the healthy group was 72.76±7.71 years, the mean refractive error was 0.71±0.74 D, and peripapillary atrophy was present in 29% of the eyes. The mean subfoveal CT was 224.38μm. The mean age of the glaucomatous group was 71.39±11.37, the mean refractive error was1.37±2.74 D, and peripapillary atrophy was present in 70% of the eyes. The mean subfoveal CT was 219.98μm. There was no significant difference between the two populations for the subfoveolar CT or refractive errors. In both groups, there was a negative correlation between CT and peripapillary atrophy. In healthy eyes, peripapillary atrophy was correlated with age (p<0.001), whereas it was not in the glaucomatous population (p=0.795).

Discussion

This is the first study, to our knowledge, evaluating EDI OCT in glaucomatous eyes. Reproducibility was excellent. There was always a negative correlation between CT and peripapillary atrophy. There was no CT difference between the normal and glaucomatous group, but the number of patients was small.

Conclusion

Further studies are required to evaluate the possible relationship between CT and peripapillary atrophy and the link with the evolutive stage of the glaucomatous neuropathy.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Glaucome, Spectral Domain OCT, Choroïde, OCT, Épaisseur choroïdienne

Keywords : Glaucoma, Enhanced depth imaging, Choroid, OCT, Choroidal thickness


Plan


 Communication orale présentée lors du 116e Congrès de la Société française d’ophtalmologie en mai 2010.


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 5

P. 313-317 - mai 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le syndrome de dépigmentation bilatérale aiguë de l’iris
  • A. Portmann, J. Gueudry, K. Siahmed, M. Muraine
| Article suivant Article suivant
  • Circonstances de survenue des occlusions veineuses rétiniennes
  • J. Tilleul, A. Glacet-Bernard, G. Coscas, G. Soubrane, E. H Souied

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.