Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traumatismes crâniens graves en réanimation au Bénin de 1998 à 2002 - 01/01/04

Doi : 10.1016/j.annfar.2004.11.011 
A.R. Aguèmon a, , J.L. Padonou b, S.R. Yévègnon a, P.C. Hounkpè a, S. Madougou b, A.K. Djagnikpo a, D. Atchadé a
a Service polyvalent d'anesthésie-réanimation, centre national hospitalier et universitaire HK MAGA 06 BP 416 Akpakpa-PK3, Cotonou, Bénin 
b Clinique universitaire de traumatologie, d'orthopédie et de rééducation fonctionnelle, centre national hospitalier et universitaire HK MAGA 06 BP 416 Akpakpa-PK3, Cotonou, Bénin 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif. - Étudier à Cotonou, en milieu tropical béninois, les problèmes posés par la prise en charge des traumatismes crâniens graves.

Type d'étude. - Étude rétrospective sur cinq ans.

Patients et méthodes. - Tous les patients hospitalisés pour traumatisme crânien grave de janvier 1998 à décembre 2002 étaient inclus. Les paramètres suivants ont été étudiés : âge, sexe, cause du traumatisme, température, pression artérielle, score de Glasgow à l'admission.

Résultats. - Deux cent trente-six patients, d'âge moyen 32 ± 18 ans, essentiellement des hommes étaient hospitalisés ; 86 % des traumatismes étaient causés par les accidents de la circulation. Neuf pour cent des patients bénéficiaient d'un transport médicalisé du lieu de l'accident à l'hôpital. Le scanner cérébral n'était réalisé que dans 5 % des cas. La réanimation respiratoire faisait appel essentiellement à l'association intubation et oxygénation (59 %), 19 % des patients étaient ventilés et 21 % étaient sédatés. Les patients admis avec un score de Glasgow à 3-4 avaient une mortalité de 97 % ; ceux ayant un score à 5-6, une mortalité de 72 % et 36 % pour un score à 7-8 ; 93 % des patients ayant une pression artérielle systolique inférieure à 90 mmHg à l'admission étaient décédés. La mortalité globale était élevée (70 % des cas).

Conclusion. - Les traumatismes crâniens graves représentent une cause majeure de morbidité et de mortalité dans les pays en voie de développement. Les moyens limités de prise en charge rendent la mortalité trop élevée. L'amélioration de cet état de fait nécessite une politique active de prévention de la part des autorités administratives et une plus grande efficacité de la prise en charge médicale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective. - To study in Cotonou (Benin) in tropical environment, the specific problems of severe head injury.

Study design. - Five years retrospective study in Cotonou University National and Teaching Hospital.

Patients and methods. - All patients admitted with severe head injury between January 1998 and December 2002 were included. The following parameters were studied: age, sex, traumatism cause, temperature, blood pressure, Glasgow coma scale.

Results. - Two Hundred thirty six patients (mean age 32 ± 18 years) essentially men, were admitted. The cause of the injury was road traffic accidents in 86% of cases. Prehospital medicalisation was achieved in only 9% of cases. A head CT-scan was performed in 5% of the cases. Respiratory resuscitation essentially used the association intubation and oxygenation (59%), 19% of the patients were ventilated and 21% were sedated. Mortality was closely related to the initial Glasgow coma scale score (GCS): GCS 3-4 = 97%; GCS 5-6 = 72% GCS 7-8 = 36%. Overall mortality was 70%.

Conclusion. - Severe head injury is a major cause of morbidity and mortality in developing countries. Limited access to highly specialised care explain a high mortality rate. An active policy of prevention from administrative authorities and a greater effectiveness of medical management may improve outcome.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Traumatisme crânien grave, Réanimation, Milieu tropical béninois

Keywords : Severe head injury, Resuscitation, Benin countries


Plan


© 2004  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° 1

P. 36-39 - janvier 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation du respect des recommandations pour la mise en place des voies veineuses périphériques en médecine d'urgence préhospitalière
  • F. Lapostolle, B. Garrigue, V. Monmarteau, T. Houssaye, I. Vecci, V. Tréoux, B. Hospital, N. Crocheton, F. Adnet
| Article suivant Article suivant
  • « Allergie à l'iode » : le point sur la question
  • P. Dewachter, P. Tréchot, C. Mouton-Faivre

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.