Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Autosomal dominant cerebellar ataxias - 27/05/11

Doi : 10.1016/j.neurol.2011.01.015 
C. Marelli a, b, c, d, C. Cazeneuve e, A. Brice a, b, c, d, f, G. Stevanin a, b, c, d, e, g, A. Dürr a, b, c, d,
a Département de génétique et cytogénétique, consultation de génétique clinique, CHU Pitié-Salpêtrière, AP–HP, 47, boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris, France 
b Inserm, U975, CHU Pitié-Salpêtrière, 47, boulevard de l’Hôpital, 75651 Paris cedex 13, France 
c Université Pierre-et-Marie-Curie Paris6, UMR-S975, centre de recherche de l’institut du cerveau et de la moelle épinière, CHU Pitié-Salpêtrière, 47, boulevard de l’Hôpital, 75651 Paris cedex 13, France 
d Cnrs, UMR 7225, CHU Pitié-Salpêtrière, 47, boulevard de l’Hôpital, 75651 Paris cedex 13, France 
e Département de génétique et cytogénétique, unité fonctionnelle de neurogénétique moléculaire et cellulaire, CHU Pitié-Salpêtrière, AP–HP, 75013 Paris, France 
f Département de neurologie, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, AP–HP, 47, boulevard de l’hôpital, 75651 Paris cedex 13, France 
g École pratique des hautes études, 46, rue de Lille, 75007 Paris, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 16
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Cerebellar ataxias with autosomal dominant transmission (ADCA) are far rarer than sporadic cases of cerebellar ataxia. The identification of genes involved in dominant forms has confirmed the genetic heterogeneity of these conditions and of the underlying mechanisms and pathways. To date, at least 28 genetic loci and, among them, 20 genes have been identified. In many instances, the phenotype is not restricted to cerebellar dysfunction but includes more complex multisystemic neurological deficits. Seven ADCA (SCA1, 2, 3, 6, 7, 17, and dentatorubro-pallido-luysian atrophy) are caused by repeat expansions in the corresponding proteins; phenotype-genotype correlations have shown that repeat size influences the progression of the disease, its severity and clinical differences among patients, including the phenomenon of anticipation between generations. All other ADCA are caused either by non-coding repeat expansions, conventional mutations or large rearrangements in genes with different functions. This review will focus on the genetic features of ADCA and on the clinical differences among the different forms.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Les ataxies cérébelleuses de transmission dominante autosomique (ADCA) sont rares en comparaison des cas isolés. Toutefois, l’identification des gènes impliqués dans les formes dominantes a confirmé l’hétérogénéité moléculaire de ces affections neurologiques. À ce jour, au moins 28 loci génétiques et, parmi eux, 20 gènes ont été identifiés. Souvent, le phénotype n’est pas limité au dysfonctionnement cérébelleux, mais inclut des déficits neurologiques multisystémiques plus complexes. Sept ADCA (SCA1,2,3,6, 7, 17 et dentatorubro-pallido-luysian atrophy) sont causées par des expansions de triplets CAG codantes pour des répétitions de polyglutamine dans les protéines correspondantes ; les corrélations génotype–phénotype ont montré que la taille des répétitions est un facteur majeur expliquant la nature progression de la maladie, sa sévérité et les différences cliniques parmi les patients, y compris le phénomène d’anticipation entre générations. Les autres ADCA, plus rares, sont causées par des expansions de répétitions non codantes, des mutations conventionnelles ou de grands réarrangements dans des gènes de fonctions différentes. Cette revue se concentrera sur les aspects génétiques et sur les différences cliniques existant entre les différentes formes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Spinocerebellar ataxia, Dominant genetic conditions, Ataxia

Mots clés : Ataxie spinocérébelleuse, Maladie génétique dominante, Ataxie


Plan


© 2011  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 167 - N° 5

P. 385-400 - mai 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les ataxies cérébelleuses autosomiques récessives
  • M. Anheim
| Article suivant Article suivant
  • Ataxies épisodiques génétiques
  • F. Riant, K. Vahedi, E. Tournier-Lasserve

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.