Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Oral anticoagulant treatment – Evaluating the knowledge of patients admitted in physical medicine and rehabilitation units - 29/05/11

Doi : 10.1016/j.rehab.2011.02.007 
A. Janoly-Duménil a, , C. Bourne a, K. Loiseau b, c, J. Luauté b, c, P.-O. Sancho b, c, S. Ciancia b, c, F. Caillet b, c, D. Boisson b, c, C. Rioufol a, M.M. Plauchu a, G. Rode b, c, S. Jacquin-Courtois b, c
a Service de pharmacie clinique, hôpital Henry-Gabrielle, hospices civils de Lyon, 20, route de Vourles, 69230 St-Genis-Laval, France 
b ImpAct, Inserm UMR-S 1028, CNRS UMR 5292, centre des neurosciences de Lyon, université Lyon 1, 16, avenue Lépine, 69676 Bron, France 
c Service de médecine physique et réadaptation, hôpital Henry-Gabrielle, hospices civils de Lyon, 20, route de Vourles, 69230 Saint-Genis-Laval, France 

Corresponding author. Tel.: +33 4 78 86 51 24; fax: +33 4 78 86 50 11.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Introduction

While numerous therapeutic education programs exist in physical medicine and rehabilitation (PM&R), they rarely concern pharmacological treatments. Nevertheless, drugs prescribed during a hospital stay can have a significant risk of adverse events. Vitamin K antagonists (VKA) are among them.

Objective of the study

To assess patients’ knowledge on their oral anticoagulant treatment before their hospital discharge.

Methods

Fifty patients were enrolled in this prospective, monocenter study. Their level of knowledge was assessed by a semi-structured interview between the pharmacist and the patients and/or their caregivers.

Results

Seventy percent of patients were able to give the name of the drug they were taking, 82% could explain its effect and finally, 24% of patient knew their INR target values. Twenty-two percent of patients were able to describe the symptoms in case of overdose and what to do in that case. Forty percent of patients were aware of food interactions and 60% of self-medication risks. The patient’s knowledge and behavior acquired during their hospital stay are not enough to guarantee a safe treatment management upon discharge. Based on this study, therapeutic patient education sessions were implemented.

Conclusion

These results suggest that specific drug therapy management sessions should be developed as part of PM&R’s therapeutic education programs for patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

Les démarches d’éducation thérapeutique sont nombreuses en médecine physique et réadaptation mais concernent peu le traitement pharmacologique. Pourtant, les patients hospitalisés bénéficient souvent d’un traitement médicamenteux avec risque iatrogène important. C’est le cas des antivitamine K (AVK).

Objectifs

Évaluer le niveau de connaissance des patients sur le traitement anticoagulant oral à l’issue de l’hospitalisation en service de médecine physique et réadaptation.

Patients et méthodes

Cinquante patients ont été inclus dans cette étude prospective monocentrique. Le recueil des informations auprès du patient et/ou de son aidant a été effectué par le pharmacien au cours d’un entretien semi-dirigé.

Résultats

Soixante-dix pour cent des patients connaissaient le nom de l’AVK, 82 % son rôle et 24 % les valeurs cibles de l’INR. Vingt-deux pour cent des patients savaient décrire les signes d’un surdosage et la conduite à tenir. Quarante pour cent connaissaient l’influence de l’alimentation et 60 % les risques de l’automédication. Durant l’hospitalisation, les connaissances acquises au contact de soignants étaient insuffisantes pour contribuer à une sécurité d’utilisation des AVK lors du retour au domicile. À l’issue de ce travail, des séances d’éducation thérapeutique ont été mises en place.

Conclusion

Ces résultats suggèrent l’intérêt d’intégrer des séances relatives aux traitements médicamenteux aux programmes éducatifs de médecine physique et réadaptation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Anticoagulants, Drug toxicity, Knowledge, Self car

Mots clés : Anticoagulants oraux, Iatrogénie, Connaissances, Éducation thérapeutique


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 54 - N° 3

P. 172-180 - mai 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Multiple sclerosis and access to healthcare in the Pays de la Loire region: Preliminary study based on 130 self-applied double questionnaires
  • M. Le Fort, S. Wiertlewski, I. Bernard, C. Bernier, B. Bonnemain, C. Moreau, C. Nicolas-Chouet, T. Pavillon, E. Tanguy, A. Villard, P. Bertout, P. Bodic, S. Desjobert, P. Kieny, P. Lejeune, P. Lombrail, au nom de l’association RESEP-Loire, réseau de Sclérose en plaques des Pays de la Loire
| Article suivant Article suivant
  • Stellate ganglion blockade (SGB) for refractory index finger pain – a case report
  • M. Hey, I. Wilson, M.I. Johnson

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.