Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Stellate ganglion blockade (SGB) for refractory index finger pain – a case report - 29/05/11

Doi : 10.1016/j.rehab.2011.03.001 
M. Hey a, , I. Wilson a, M.I. Johnson b
a Pain Management Services, Mid Yorkshire Hospitals NHS Trust, The Boothroyd Day Centre, Dewsbury & District Hospital, Dewsbury, WF13 4HS, West Yorkshire, United Kingdom 
b Faculty of Health, Leeds Metropolitan University, Leeds, United Kingdom 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Objective

To identify through case study the presentation and possible pathophysiological cause of complex regional pain syndrome and its preferential response to stellate ganglion blockade.

Setting

Complex regional pain syndrome can occur in an extremity after minor injury, fracture, surgery, peripheral nerve insult or spontaneously and is characterised by spontaneous pain, changes in skin temperature and colour, oedema, and motor disturbances. Pathophysiology is likely to involve peripheral and central components and neurological and inflammatory elements. There is no consistent approach to treatment with a wide variety of specialists involved. Diagnosis can be difficult, with over-diagnosis resulting from undue emphasis placed upon pain disproportionate to an inciting event despite the absence of other symptoms or under-diagnosed when subtle symptoms are not recognised. The International Association for the Study of Pain supports the use of sympathetic blocks to reduce sympathetic nervous system overactivity and relieve complex regional pain symptoms. Educational reviews promote stellate ganglion blockade as beneficial. Three blocks were given at 8, 10 and 13months after the initial injury under local anaesthesia and sterile conditions. Physiotherapeutic input was delivered under block conditions to maximise joint and tissue mobility and facilitate restoration of function.

Conclusion

This case demonstrates the need for practitioners from all disciplines to be able to identify the clinical characteristics of complex regional pain syndrome to instigate immediate treatment and supports the notion that stellate ganglion blockade is preferable to upper limb intravenous regional anaesthetic block for refractory index finger pain associated with complex regional pain syndrome.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif

Identifier à travers une étude de cas les circonstances et causes physiopathologiques possibles du syndrome douloureux régional complexe et sa réponse positive au bloc stellaire.

Synthèse

Le syndrome de la dystrophie sympathique réflexe (DSR) est également connu sous le nom de syndrome douloureux régional complexe (SDRC). Le SDRC affecte généralement une extrémité après une blessure mineure, fracture, chirurgie ou bien une lésion spontanée ou traumatique du nerf périphérique. Ce syndrome est caractérisé par une douleur vive et brutale, un changement de la température et de la couleur de la peau ainsi qu’un œdème et des désordres moteurs. Le SDRC semble être une maladie neurologique complexe où les interférences se font tant au niveau périphérique que central avec également une composante inflammatoire. Il n’existe aucun consensus multidisciplinaire sur une approche standard du traitement du SDRC. Son diagnostic est difficile. Ce syndrome est souvent évoqué à tort lorsque la douleur est surestimée par apport à la cause malgré l’absence d’autres symptômes ou au contraire son diagnostic n’est pas retenu quand les symptômes discrets ne sont pas pris en compte. L’association internationale pour l’étude de la douleur (IASP – International Association for the Study of Pain) recommande le traitement par bloc sympathique pour réduire l’hyperactivité du système nerveux sympathique et soulager les symptômes de SDRC. Les manuels et revues d’enseignements prônent l’utilisation du bloc stellaire pour des résultats positifs. Trois blocs stellaires ont été pratiqués à huit, dix et 13 mois post-lésion sous anesthésie locale et en environnement stérile. Une mobilisation de l’extrémité atteinte a été réalisée sous anesthésie afin d’optimiser la mobilité articulaire et tissulaire et favoriser la récupération fonctionnelle.

Conclusion

Ce cas démontre la nécessité pour les cliniciens de toutes disciplines de savoir correctement identifier les caractéristique cliniques du SDRC, afin de mettre en place au plus vite le traitement adéquat et soutient l’idée qu’un bloc stellaire est préférable à un bloc anesthésique régional intraveineux en cas de douleurs rebelles de l’index associées à un SDRC.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Stellate ganglion block, Complex regional pain syndrome, Pain, Intravenous regional anaesthetic block, Physiotherapy

Mots clés : Bloc du ganglion stellaire, Syndrome douloureux régional complexe, Douleur, Bloc anesthésique régional intraveineux, Kinésithérapie


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 54 - N° 3

P. 181-188 - mai 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Oral anticoagulant treatment – Evaluating the knowledge of patients admitted in physical medicine and rehabilitation units
  • A. Janoly-Duménil, C. Bourne, K. Loiseau, J. Luauté, P.-O. Sancho, S. Ciancia, F. Caillet, D. Boisson, C. Rioufol, M.M. Plauchu, G. Rode, S. Jacquin-Courtois
| Article suivant Article suivant
  • Therapeutic education in persons with spinal cord injury: A review of the literature
  • A. Gélis, A. Stéfan, D. Colin, T. Albert, D. Gault, D. Goossens, B. Perrouin-Verbe, C. Fattal, J. Pelissier, E. Coudeyre

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.